Budget et Marshmallows

Je vous avoue tout, j’ai un secret. J’ai une arme secrète qui me motive à rester raisonnable et à suivre mon budget.

Parce qu’autant se l’avouer, suivre un budget, faire ses comptes, c’est chiant non ? Allez si, j’ai beau rajouter des paillettes et du fun, lorsqu’il faut renoncer à une virée resto-ciné parce que le compte bancaire ne suit pas, ça n’a rien de facile.

Mon truc il est tout simple. Mais je vous laisse le deviner.

Le test du MARSHMALLOW

Vous connaissez cette expérience menée à l’université de Stanford ? On laisse un enfant de 4 ans seul, avec un marshmallow, et la promesse d’en avoir un deuxième s’il n’y touche pas. La plupart du temps, les enfants mangent le marshmallow, incapables de résister à la gratification immédiat. Seuls quelques uns résistent pour en avoir deux au lieu d’un.

Et vous, comment réagiriez-vous ? Bon, j’avoue que résister à un marshmallow est un peu facile (quoi que), mais si je corse l’enjeu avec disons… une Häagens Dazs vanilla-fudge ? toujours pas ?

Vous voyez le rapport avec le budget ?

Mais si remplacez le premier marshmallow par cette virée resto-ciné, et le deuxième marshmallow par un objectif qui vous tient à cœur, comme une maison ou vos prochaines vacances, et vous aurez là de quoi vous motiver à faire vos comptes.

Il est là mon secret pour veiller à coller à mon budget. Ça n’est pas la peur du banquier, ça n’est pas de ne pas dépenser, c’est d’avoir un objectif qui m’est propre et qui dépend de ma capacité à savoir gérer mon argent. Par exemple, pouvoir m’offrir (et offrir aux miens) des choses qui devraient m’être inaccessibles car en théorie trop chères pour mon budget. Des vêtements d’une marque que j’affectionne, des vacances à la neige, une voiture…

Parce qu’en réalité suivre son budget ça n’a qu’un seul intérêt pour moi. Non pas d’économiser pour avoir un compte épargne bien rempli, mais de pouvoir mettre l’argent au servir de vos projets. Encore faut-il les déterminer… au travail !

Alors qu’allez-vous faire de votre argent ?

21 réflexions sur “Budget et Marshmallows

  1. Charline dit :

    Hello Marina,
    Merci pour cet article :-). C’est vrai qu’il est très important de savoir pourquoi on fait les choses. Sans une raison valable on a du mal à faire les sacrifices pour arriver à réaliser cette chose qui nous tient à coeur.

  2. Laetitia LE CLERC dit :

    Coucou Marina,
    Je dois dire qu’en lisant ta newsletter, ma curiosité a été piqué à vif! Ben oui, les Marsmallows et moi c’est une longue histoire d’amour!
    Après deux années de flottement budgétaire, je pense avoir enfin trouvé la solution pour rétablir mon budget et enfin concrétiser quelques unes de nos envies! Et je dois dire que tes conseils y sont pour beaucoup, même si pour le coup, je les prends à l’envers ou presque…

  3. Sonia DEBORDE dit :

    Bonjour Marina,

    Je n’aurai pas eu l’idée d’associer mon budget à des bonbons mais pourquoi pas.En tout cas cela doit bien faire 2 ans maintenant que je suis tes conseils en mâtière de budget et je dois dire que mes comptes en banque se porte de mieux en mieux et qu’il est devenu beaucoup moins pénible de s’y mettre.Pour moi c’est tout les jeudi matin avec uns bonne tasse de café et j’y passe une vingtaine de minute.Merci beaucoup pour tes articles qui m’ont beaucoup aidé à rétablir une situation saine .

  4. Léa dit :

    Ici en début d’année on a mis comme objectif pour 2017 d’être propriétaire et comme par hasard depuis janvier (certe ca ne fait pas longtemps) mais je n’ai pas dépassé mon découvert autorisé et j’ai même un peu d’argent de côté

  5. Sonia dit :

    Bonjour,
    Il est vrai que c’est galère de tenir ces comptes mais il faut bien s’y tenir.
    L’idée « Budget et Marshmallows » est intéressante. Le seul souci pour moi actuellement c’est que mes revenus ont diminué suite à un changement de poste, et les frais ont augmenter (plus de frais de route…) : il m’est impossible pour le moment d’économiser :-(
    même si les projets ne manquent pas.
    Bref les temps sont difficiles !
    Merci pour vos articles, j’adore les lire et les relire.

  6. David Bénigué dit :

    Toujours un plaisir de lire tes nouveaux articles Marina :)
    Et je suis bien d’accord, les marshmallows, c’est FON-DA-MEN-TAL ! Et l’image est plus sexy que celle de la carotte qui fait avancer l’âne ;)
    Sans motivation, point de salut budgétaire !
    Et cela introduit la notion de priorités…
    Un bon budget doit permettre d’arbitrer entre les petits plaisirs réguliers de court terme et les beaux projets de moyen /long terme, c’est un subtil équilibre entre le présent et le futur proche.
    Quand on prépare (CHAQUE MOIS !) son budget, l’idéal est aussi d’avoir une réflexion assez poussée sur les dépenses qui procurent plus de satisfaction que d’autres en se posant la question : « Quel satisfaction cette dépense m’a-t-elle procurée ? » Cela permet d’établir une sorte de rapport Satisfaction/coût (comme le fameux rapport « qualité/prix »).

    • Marina dit :

      Merci David, oui je préfère le sucré aux légumes… mais je peux faire une exception pour le fromage :D
      Ton rapport satisfaction/coût me parle bien, à la maison, on dit toujours « tout est une question de priorités… et de motivation »

  7. M.Laure dit :

    Bonjour,
    Ah ben oui économiser est difficile avec un budget serré.
    Le marshmallow est tentant mais effectivement deux c’est mieux !
    Aussi, j’ai réussi à économiser 10 euros par mois depuis un an mais pour le moment pas de projet si ce n’est d’avoir une épargne suffisante pour les aléas. Et plus tard peut-être pour des vacances.
    Merci pour tous les conseils même si j’ai encore du mal à les appliquer.

    • Marina dit :

      Oui, je sais bien que lorsque le budget est serré il est difficile de se dégager un peu de marge pour l’épargne. Mais pourtant, crois-moi c’est encore plus indispensable que lorsque tu es « large » sur ton budget… parce que tu ne peux pas te permettre le moindre imprévu justement, et l’épargne de secours est primordiale.
      Qu’est ce qui te bloque le plus pour appliquer les conseils ? Ton manque de marge ? Est-ce que tu as fait le tri entre dépenses vitales ou accessoires ?

  8. Anissa TERFAT dit :

    Très bien l’idée du marshmallow. Moi le budget c’est un peu tous les jours. D’ailleurs en début de mois il y a les prélèvements fixes et incontournables. Ensuite on peut économiser sur les courses alimentaires et les sorties et les comptes sont vite faits. Et j’essaie quand même de faire des économies en suivant le challenge, pour l’instant pour les vacances.

  9. M.Laure dit :

    Merci Marina de ta réponse.
    En fait, j’ai du mal à faire les suivis réguliers.
    Oui j’ai fait le tri entre les dépenses vitales et accessoires car il y en a peu d’accessoires.
    Et puis, je ne trouve pas de budget (excell ou autre) adapté à moi.
    Mais j’ai un cahier en colonnes par ressources, dépenses et par mois que j’arrive tout juste à mettre à jour. c’est plutôt un relevé de mes relevés de banques.
    Mais je n’arrive à aucune analyses si ce n’est que j’ai bien payé mes factures et reçu mes revenus.

  10. Françoise Olivier dit :

    Personnellement je n’ai jamais trouvé que faire ses comptes soi chiant. Moi je gére cela avec un fichier excel, c’est peut être pour cela que je trouve cela facile. Dés que je fais une dépense je la note sur le fichier et cela tous les jours. Cela me prend 2 minutes. Et un fois par an, je remplis mon futur fichier pour l’année suivante. Toutes les dépenses prévisibles y sont rentrée, même les dépenses alimentaires, car je prévois 40 € par semaine. Cela facilite beaucoup la vie pour faire ses comptes. Un page excel par mois sur mon fichier, je remplis la 1e page que je n’ai plus qu’a recopier sur les autres feuilles.

    • M.Laure dit :

      bonjour Françoise !
      super votre façon de faire, le rêve que j’aimerai réalité !
      Mais vous rentrez donc toutes les catégories de dépenses et revenus ?
      Et les sommes automatiques ?
      J’ai déjà essayé mais je n’ai pas tenu

  11. gwen bochet dit :

    je ne fais plus vraiment de budget en ce moment…non pas taper!!!! comme je suis en arrêt de travail, et qu’en plus on fait construire, j’ai une méthode super efficace mais qui ne marche surtout que pour moi… savourer le bonheur de passer du temps ensemble et ça ne coûte rien mais ça n’a pas de prix… du coup on dépense très peu sans être frustrés et on épargne beaucoup alors que l’on perd à peut prêt un tiers de nos revenus… J’ai même cassé ma voiture assurée au tiers j’ai presque 2000 euros de réparations mais comme j’ai un bon coussin en épargne je le prend plutôt zen!!! Et puis avoir sa propre maison c’est l’équivalent de 10000 marshmallows!!!!!

  12. Emilie dit :

    Depuis ma formation 21 jours en juin 2015, je budgetise chaque mois chaque pole de depense et epargne! Aujourd’hui, je peux prendre un congé parental de 6 mois car j’ai économisé en amont pr pallier à la perte de revenus, j’ai une petite épargne e d’urgence ( qui nous a permis de racheter une machine à laver qd la nôtre nous a lâché le mois dernier ).
    Par contre je continue à noter ts les jours mes depenses sur papier pr savoir exactement où j’en suis et je vais continuer cela c’est ce qui me permet de me motiver et de ne pas trop claquer ds des betises même si parfois encore je depense plus que prevu en depenses accessoires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *