Marketing relationnel : arnaque ou vrai bon plan ?

marketing relationnel

Quand vous vous penchez sur votre budget, vous vous demandez parfois comment augmenter vos revenus pour couvrir toutes vos charges. Dans les différents moyens de gagner plus d’argent, on cite souvent le marketing relationnel (ou marketing de réseau). Tout le monde connait les réunions Tupperware ou Guy Demarle  et certains produits à succès (le Thermomix de Voerwerk pour ne citer que lui) ne sont vendu que par ce biais.

Vous hésitez à vous lancer ? Quelques petites explications devraient vous permettre de faire votre choix.

Le marketing de réseau c’est quoi ?

Typiquement c’est vendre des produits lors de réunions de démonstration.  Vous êtes un représentant de la marque, un intermédiaire entre la marque et le client. Vous n’avez (en général) pas de stock à gérer. Le principe est tout d’abord de se créer un premier réseau de clients auxquels vous pourrez présenter les nouveautés de la gamme régulièrement pour leur donner envie d’acheter. Lors des réunions vous demandez aux invités s’ils seraient intéressés pour héberger une réunion chez eux (en général la marque propose des cadeaux pour les hôtes) et ainsi étendre votre réseau.

Comment est-on payé ?

Le représentant est payé en fonction des ventes qu’il réalise : il touche un pourcentage du chiffre d’affaires (la commission). Votre rémunération est directement liée à votre talent et à votre investissement.

Ça c’est pour la première « échelle » du marketing relationnel, celle où vous êtes « démonstrateur » pour la marque.

Si le métier vous plait beaucoup et que vous recrutez de nouveaux vendeurs, vous pouvez toucher une commission sur leur chiffre d’affaires. Et c’est là que le marketing relationnel prend tout son intérêt : vous pouvez avoir une équipe de commerciaux qui travaillent en partie pour vous.

Certaines marques proposent des formations en management et développement personnel pour leurs responsables d’équipe. Ils peuvent alors motiver au mieux leurs collaborateurs pour qu’ils réalisent leurs objectifs.

C’est un système que je trouve assez convaincant : si vous êtes « juste » démonstrateur, vous avez les moyens d’augmenter vos revenus, si vous voulez progresser c’est possible aussi.

Doit-on payer pour réussir ?

En principe non ! Il peut arriver que certaines marques vous demandent d’investir dans du matériel de présentation ou un kit de démarrage, mais vous ne devez pas avoir à payer de droit d’entrée ! Attention au marketing pyramidal : certains pourront vous promettre d’avoir un retour sur investissement fantastique juste en parrainant d’autres personnes… mais sans « offrir » de produit tangible en échange. C’est une arnaque totalement illégale, pour l’éviter, ne vous engagez jamais sur un coup de tête, ne payez jamais sans avoir recherché des informations sur l’entreprise. Si vous ne trouvez rien en français… fuyez !

si vous rechercher une entreprise de vente directe, demandez à assister à des réunions de démonstration avant de vous décider.

Le marketing relationnel c’est pour qui ?

L’avantage de ce type d’activité c’est que vous pouvez l’exercer au rythme que vous voulez. Vous pouvez très bien travailler à temps complet et être vendeur à domicile sur votre temps libre.

Le plus important je pense c’est d’être convaincu par le produit que vous proposez. C’est votre enthousiasme et votre passion qui feront de vos réunions une réussite !

Bien sûr il faut aimer le contact, parler de son produit et savoir écouter les besoins de vos interlocuteurs.

Travailler pour une entreprise de vente directe, c’est pouvoir choisir son rythme de travail, être acteur de sa rémunération et pouvoir trouver un équilibre vie privée-vie professionnelle. C’est je pense la suite logique d’une responsabilisation de ses finances, celle que vous pouvez apprendre via l’atelier en ligne « 21 jours pour des finances zen »

 

12 réflexions sur “Marketing relationnel : arnaque ou vrai bon plan ?

  1. V. dit :

    En plus de croire en son produit, le mieux pour que ce soit rentable et fidéliser sa clientèle c’est que le produit soit consommé. Par exemple : bougies, produits d’entretien, cosmétiques… Si vous vendez un top produit garanti 10 ans, l’acheteur satisfait en parlera autour de lui, mais ne le rachètera pas. Comme le Voerwerk que ma mère a acheté il y a + de 40 qui fonctionne encore…

    Il y a, me semble-t-il une fédération de vente directe ou marketing direct auprès de laquelle on peut se renseigner et ainsi être sûre que la marque choisie a bien un statut légal.

    • Marina dit :

      oui tu as raison, il y a la Fédération de Vente Direct pour avoir toutes les infos sur les différents statuts, les entreprises fiables etc…

    • Marina dit :

      Pas de « bons plans » à proprement parler : les entreprises fiables, pour moi, sont celles que tout le monde connait. J’ai deux amies qui travaillent pour les produits LR (aloé Vera) et sont ravies des produits et de l’accompagnement.

  2. Manu dit :

    Bonjour,

    Il y a effectivement la FVD (Fédération de la Vente directe) qui regroupe près de 150 entreprises qui répondent à une charte de déontologie stricte.
    Ces entreprises sont encadrées par des lois et un statut de VDI qui est au Registre du Commerce depuis 2008.
    Toute entreprise adhérente à la FVD est donc fiable, et par conséquent, pas pyramidale.
    En effet le pyramidal est formellement interdit par la loi.
    Vous pouvez, pour tout renseignement vous adresser à la FVD.
    J’espère avoir été claire concernant ces beaux métiers qui mettent l’humain au centre.
    Bonne journée
    Manu

    • Marina dit :

      Oui, tu as raison, il ne faut pas hésiter à s’adresser à la FVD en cas de doute… ne pas investir dans le vent ! Les « opportunités » que l’on m’a proposé obligeaient à l’achat de packs de café pour démarrer, mais j’ai un gros doute sur la livraison effective du bien…

  3. Stéphanie Bien-Etre Organisée dit :

    merci pour cet article, j’ai justement reçu cette semaine un mail proposant de supers rendements, mais sans dire quels produits étaient concernés, et en me demandant 37 € (au lieu de 57€, une espèce de promotion incluse!!!) de droits d’entrée, mais tout en bas du mail!! :(((((( il faut être très prudent avec ça

    • Marina dit :

      J’ai appris récemment qu’en fait, ce marketing agressif était fait pour « cibler les pigeons »… en fait, les personnes qui n’oseront pas porter plainte ou juste jouer le bad buzz sur les réseaux :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *