Portrait de Pro : Estelle Seznec, fondatrice d’Ades-Tel

Depuis quelques temps, j’ai envie de vous faire découvrir des entrepreneures que je côtoies, qui ne sont pas « juste » des contacts professionnels, mais des personnes qui comptent pour moi, voire même des amies… Je vous laisse découvrir Estelle Seznec, fondatrice du site Ades-Tel et du blog Organiser son Quotidien.

Hello Estelle ! Que fais-tu dans la vie ? Depuis combien de temps es-tu entrepreneure ?

Bonjour Marina ! Merci de m’accueillir sur ton blog ! Alors, je m’appelle Estelle, je suis blogueuse et entrepreneure bretonne. J’ai créé mon entreprise en mai 2015, et je propose d’accompagner les entreprises et les associations en communication écrite, rédaction web et blogging d’entreprise. En parallèle, j’ai créé mon blog en mars 2013 et je propose depuis peu des prestations à destination des particuliers : aide administrative et rédactionnelle avec quelques autres projets en tête ;)

Quel a été le déclic pour te lancer ?

J’ai toujours plus ou moins baigné dans le monde de l’entreprenariat, puisque j’avais 12 ans lorsque mon papa a lancé son entreprise de négoce de légumes. De plus, mon mari est indépendant depuis plus de 6 ans, et personnellement, j’ai toujours ressenti ce besoin et cette envie de créer ma propre activité. En fait, j’ai toujours exercé plusieurs métiers à la fois, je ne me contentais pas d’une seule activité ! Puis, j’ai repris mes études à 28 ans, pour devenir Conseillère en économie sociale et familiale, tout en continuant de travailler. Enfin, en 2014 à la suite d’un burn out, j’ai arrêté mon ancien métier de prof définitivement. Il fallait que je trouve THE idée pour me lancer. J’ai alors préparé mon projet pendant 9 mois (et oui, ça ne s’invente pas) et en mai 2015, Ades-Tel a vu le jour.

As-tu eu des aides financières (allocations, exonérations, emprunts) et du soutien (expertise de connaissances) ?

Pour me lancer, et puisque j’étais demandeur d’emploi, j’ai pu bénéficier de l’ACCRE, qui est une exonération partielle et dégressive des cotisations sociales. Je suis toujours demandeur d’emploi, en parallèle de mon entreprise et je peux cumuler mes allocations selon le chiffre d’affaires réalisé.

Pour le soutien, je me suis également formée à la Chambre des Métiers. J’ai rejoint un réseau de femmes entrepreneures, Femmes de Bretagne, pour lequel je suis aujourd’hui coordinatrice bénévole. Au départ, je t’avoue que je n’avais pas saisi l’importance de rejoindre un réseau professionnel, mais aujourd’hui, je ne pourrais plus m’en passer ! En tant qu’entrepreneur, je trouve qu’il est primordial de ne pas rester isolé. Il faut sortir de chez soi et rencontrer d’autres entrepreneurs. Cela permet non seulement de se constituer un réseau de partenaires, mais aussi de faire parfois de jolies rencontres, et ces personnes t’accompagneront et t’aideront au quotidien.

Qui fait ta compta, toi ou un expert comptable ? Quelles sont tes habitudes en matière de comptabilité ?

Je suis micro-entrepreneur et je suis tenue à une comptabilité simplifiée. Je dois tenir un simple livre de recettes et de dépenses. Par ailleurs, travaillant de chez moi, j’ai au final très peu de charges, le calcul est donc assez rapide. Je n’ai pas encore assez de recul pour le moment, mais ce statut me convient bien. Après, si mon entreprise est amenée à évoluer, je m’entourerai d’un comptable. Mon mari a un expert-comptable en ligne, tout se passe à distance et il en est très satisfait. Je choisirais sans aucun doute une personne en qui j’ai confiance et que l’on m’aura recommandée.

Comment gères-tu les variations de revenus, d’un point de vue pratique et d’un point de vue psychologique ?

Pfiou, voilà un vaste sujet ! Quand je me suis lancée, j’avais encore mes allocations (supérieures à un smic). Je ne faisais pas forcément attention à mes dépenses, mais ensuite elles ont été divisées par deux. Puis, mon activité ne décollait pas comme je le souhaitais. Mon mari étant également indépendant, il a fallu faire certains choix, revoir toutes nos dépenses. C’était devenu un casse-tête au quotidien. J’ai alors développé mon blog en ce sens, avec de plus en plus d’articles autour de la gestion au quotidien et comment vivre avec un petit budget. J’ai également créé une chaîne Youtube, avec pour thème principal : mon quotidien moins cher. Il s’agit de conseils et d’astuces réellement mis en place et qui ont porté leurs fruits.

Je pense également qu’il est primordial de gérer son budget au quotidien et d’anticiper au maximum. Ayant débuté il y a peu de temps (je considère la première année comme une année de transition, car on ne se sent pas encore réellement un entrepreneur), je n’ai pas encore assez de recul pour me verser un « revenu » d’activité en une seule fois.

Est-ce que tu as une astuce à partager pour la gestion quand on est entrepreneur ?

En fait, je ne vais pas donner une astuce précise car la gestion diffère de plusieurs critères : composition du foyer, niveau de vie de chacun, statut professionnel du conjoint … Je pense seulement qu’il faut être préparé à vivre avec moins, du moins au démarrage. Après, certains entrepreneurs ont une ascension très rapide, mais d’après mes rencontres, cela arrive tout de même assez rarement ; il faut en être conscient.

Ce qui m’aide beaucoup est d’être très organisée, avec mon bullet journal entre autres. Je fais également de plus en plus de développement personnel pour être alignée avec mes projets. Je suis persuadée que cela m’aide beaucoup. Et je partage beaucoup de tes valeurs, Marina, on ne rencontre pas les gens par hasard, n’est-ce-pas ?

Et personnellement, es-tu plutôt cigale ou fourmi ?

Alors, je te répondrai que je suis une ancienne cigale devenue fourmi ! C’est devenu un réel challenge au quotidien mais je n’aime plus dépenser sans réfléchir. Je me suis détachée des biens, même si à la base, je n’étais déjà pas très matérialiste. N’oublions pas que l’argent est un flux, qui va et qui vient !

Des projets professionnels à venir ?

Oh oui ! Je vais continuer mes vidéos, et les axer sur le développement personnel et l’entreprenariat. Je développe également un nouveau projet dédié aux particuliers, et j’aimerais d’ailleurs trouver des partenariats en ce sens.

Je te remercie encore de m’avoir permise d’écrire sur ton site, dont je suis accro !!!

Retrouvez Estelle ici :

Son site Ades Tel – formation et conseils en communication réseaux sociaux

Son blog  Organisersonquotidien – la page FacebookLa chaîne Youtube

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux !

5 réflexions sur “Portrait de Pro : Estelle Seznec, fondatrice d’Ades-Tel

  1. Carolle - Entrepreneuses à succès dit :

    Bonjour ,

    j’aime beaucoup et je suis du même avis sur le fait que pour certains l’ascension peut-être rapide et pour d’autres prendre beaucoup beaucoup plus de temps . En fait , la patience est une qualité à développer si on veut éviter beaucoup d’erreurs dans l’entreprenariat comme dans tous les domaines de la vie d’ailleurs .Par ailleurs , toute entrepreneure devrait se mettre au développement personnel car , ça aide à tenir surtout pendant la traversée du désert .

    merci beaucoup pour ce bel article

Répondre à Marina Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *