Rencontre avec une déjantée du budget (mais pas que)

4 Nov 2015 | Témoignages | 7 commentaires

interviewisle
Il y a quelque temps, j’ai repéré une blogueuse parmi les commentaires de mes billets (oui oui, je vous repère, même si faute de temps je ne peux pas venir vous dire bonjour sur chacun de vos blogs). Son ton un peu décalé m’a beaucoup plus et j’ai voulu en savoir un peu plus sur elle. Je suis heureuse de pouvoir vous présenter Ilse, du blog Ilse la joue (merde j’deviens adulte !)

Tu es qui en vrai Ilse ? On sait que tu travailles pour un gros groupe et que tu dis des grots mots, mais à part ça ?

Hello, moi je suis Ilse. Je suis une franco-flamande qui saute de passion en passion. J’ai vécu 25 ans en Belgique puis je suis venue vivre à Paris, par envie de Paris. J’y ai rencontré mon mari, j’y ai fait une fille et j’y ai acheté une maison, pas forcément dans l’ordre habituel. Je change de passion tous les ans environ, j’ai enchaîné le japonais, le tricot, la danse Bollywood, le Roller Derby, le Paléo et maintenant l’organisation du quotidien (budget, minimalisme, réduction de déchet).

Comment t’es venu l’envie d’un mode de vie plus simple ? 

Je suis venue au minimalisme au moment de ma vie où c’était le moment d’y venir naturellement. Après un burn-out, je me suis retrouvée sans énergie pour rien. Je ne pouvais plus travailler, plus exercer mes passions, plus m’occuper de ma fille,… je passais mon temps à regarder les Feux de l’Amour dans mon canapé. C’est en zappant sur Netfllix que je suis tombée sur le reportage « Tiny » qui suit des gens qui décident de tourner le dos à la société sur-consommatrice pour se diriger vers l’essentiel….

Ilselajoue

« Se diriger vers l’essentiel » a été le concept qui a su me réveiller. J’ai toujours été admirative de ces gens qui quittaient tout pour voyager pendant un an mais je n’ai jamais trouvé la porte d’entrée de leur bonheur et là, avec ce reportage, la porte s’est entrouverte pour moi. J’ai petit à petit commencé à me défaire de tout ce qui avait parasité mes rêves : la malbouffe, les faux amis, les trop-d’objets,… pour me recentrer sur moi, me redécouvrir et me rencontrer. »

Est ce que tu as été inspirée par des personnes ? J’imagine Bea Johnson qui a écrit « Zéro déchet » ?

Il y a quelques auteurs francophones qui ont publié au sujet du minimalisme et de l’écologie mais je n’y adhère pas. Je n’aime pas les mouvements, les gens qui parlent de « la bible du… » ou de « guru », les effets de masse. Ca ne m’inspire pas. J’ai besoin de vivre ma propre aventure, de trouver mes informations à moi, de trouver la corde qui me fait vibrer.

Bien sûr il y a des gens qui m’inspirent et auprès desquelles je m’informe mais ça n’est qu’une fois que je suis sur ma lancée.
Dans mes sources d’inspirations il y a mes grand-mères. Quand je suis paumée, je me pose la question « Merde, mais qu’est-ce qu’elle ferait, mémère?! » et ça me permet de voir quelle type de production me ramènerait vers l’essentiel.
Et puis il y a des gens comme toi, Marina, l’accro du budget, que je rencontre sur mon chemin et qui sont dans l’échange. Il y a des choses chez toi auxquels j’adhère et d’autres moins et c’est ok ! Chacun trouve son compte dans sa propre vie, pas dans celle des autres.
Ma devise est « n’est que vrai ce qui est vrai pour moi/toi/eux ».

J’étais tombée sur ton billet « La séquence émotionnelle du dépucelage budgétaire » qu’est ce que je m’étais marrée !  Mais pourquoi le budget dans cette quête du minimalisme ?

LOOOOL oui je m’étais bien marrée à l’écrire, de la pure connerie mais tellement vraie! On voit souvent trop de perfection sur les blogs. Genre « voilà le résultat final après que j’ai minimalisé ma cuisine » mais ce qui est intéressant c’est le voyage mental qui accompagne ces changements

Le budget parce que l’argent ça me fait flipper! Et quand on a peur de quelque chose, il faut le regarder dans les yeux et le dompter. C’est aussi con que ça. Marre de ressentir de la crainte à chaque fois que j’ouvre du bout des doigts mon appli bancaire pour la refermer dix secondes plus tard. Je préfère avaler ma crainte et juste maîtriser le truc

Ilselajoue2

Comment tu t’y es prise pour remettre le pied dans ton budget ? Est-ce que tu as trouvé LA recette qui marche pour toi ?

Alors, pour mettre le pieds dedans, j’ai chialé. Grave.

Mon billet sur l’émotionnel, c’était la vérité : j’ai flippé sa race et puis je me suis dit que j’avais deux choix. Ou bien je restais victime de l’argent, ou bien j’en devenais maître. J’ai choisi le dernier, après 38 ans du premier.

J’ai demandé à une amie qui avait atteint un certain succès financier et qui avait un quotidien proche du mien quels étaient ses clés du succès financier et elle m’a conseillé de commencer par l’inventaire des dépenses. Elle m’a filé son doc Excel, que j’ai adapté à mon quotidien et que j’utilise encore aujourd’hui.

Une dernière question : depuis que tu as commencé ton budget, comment ça va ? et en bonus tu as des sites à nous conseiller ?

J’ai commencé à écrire mon budget il y a six mois. Ça va faire maintenant deux mois que ça ne déclenche plus d’émotions négatives chez moi. Quand je fais mon budget, maintenant, ça me soulage parce que la connaissance c’est vraiment l’égal de la puissance! Je n’ai absolument aucun site à conseiller car tout le monde doit tracer son propre chemin. Le mien est passé par ton blog parce que tu parles avec beaucoup de « normalité » du budget et ça rend le sujet très atteignable. Les secrets d’un bon budget sont connus: – bien tenir ses comptes de façon régulière – mettre 10% de côté sur chaque revenu – générer 3 rentrées d’argent.

 Et ne pas oublier que l’argent n’est rien d’autre qu’un flux énergétique. Ce n’est pas l’argent qui dirige le monde, c’est l’échange de bons procédés!
Je pense que pour ceux qui doivent s’y mettre de zéro, les bonnes sources sont les blogs. Malheureusement pas encore très présents en France, beaucoup de blogs anglo saxons apportent du vécu quotidien au sujet de l’argent, ce qui le rend moins menaçant. Mais même là, tout le monde saura trouver la bonne source au bon moment.

Merci Ilse pour cette interview. Comme tu le dis, l’argent, le budget, tous ces sujets ne font pas très funs et déclenchent pas mal de sentiments négatifs voire de conflits. Ce sont justement les blogs anglo-saxons qui m’ont donné envie de commencer ici, pour briser le tabou de l’argent et surtout montrer au plus grand nombre que faire ses comptes ça n’est pas être radin, ça n’est pas réservé aux riches ou au contraire aux foyers à faibles revenus. Suivre son budget c’est d’abord mettre son argent au service de ses projets !

Sur la même thématique…

Témoignage d’une cigale repentie

Sur le groupe facebook du challenge 21 jours pour des finances zen, une participante a laissé un message qui m'a touché. Elle a pu reprendre sa situation financière et la redresser d'une main de maître, épargner 1 300 € en deux mois et ne se soucie plus du lendemain....

On en discute ?

7 Commentaires

  1. sam mille beautes

    itw très intéressant et merci pour la découverte de ce blog que je m’empresse d’aller voir :-)

    Réponse
  2. pat

    sympa cette découverte :-)

    Réponse
  3. NiniDS

    Très intéressant ! je file voir son blog… j’aime beaucoup ta dernière phrase sur le budget… c’est une approche positive et constructive du budget…
    Bises, belle fin de journée.

    Réponse
  4. Prunellm

    Super article ! grâce à toi je n’ai plus peur de faire mes comptes, comme dis Ilse j’ai passé 15 ans a en avoir peur, ça fait seulement 3 mois que j’utilise ton fichier pour tenir notre budget, je n’ai plus peur, je le fais avec plaisir. Je file visiter le blog de Ilse

    Réponse
    • L'Accro du Budget

      Merci Prunelle ! C’est vraiment chouette que tu n’aies plus peur de tes comptes. On vit beaucoup mieux quand on sait où on va avec son argent non ?

      Réponse
  5. Bulle_Virtuelle

    Je connaissais son blog depuis la rentrée, c’est un plaisir de lire ces articles. « Suivre son budget c’est d’abord mettre son argent au service de ses projets !  » je crois que cette phrase va venir illustrer mon cahier spécial budget !

    Réponse
  6. Stéphanie

    J’adore aussi ta dernière phrase, qui conclue brillamment une belle interview

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.