Pourquoi la crise n’est pas la seule responsable de votre situation financière

Et si la crise n'était pas une fatalité ? Voire même si c'était une opportunité pour reprendre son budget en main ?

Depuis 2008, la consommation en France va mal. Les prix augmentent, le taux de chômage aussi, et les fins de mois sont difficiles pour tout le monde. C’est forcément vrai, ce sont les journaux qui le disent. Ils parlent même de récession économique.

Donc si c’est la crise et que tout est cher, c’est tout à fait logique si 61% des Français sont à découvert au moins une fois par an.

Ce qui me dérange dans ce discours ? Cette impression tenace de fatalité. C’est la crise, il est donc normal de galérer. Les prix sont trop chers, le carburant flambe, les grèves s’accumulent. C’est un tableau bien noir non ?

Et si on se trompait de responsable ? Et s’il existait des solutions, certes peu glamour (enfin, c’est ce que vous pensez) mais simples et efficaces ?

De toutes façons c’est la crise

En 2007, la crise financière aux Etats-Unis à entraîné une panique économique mondiale, une chute des cours de la bourse et beaucoup de fermetures d’entreprises. Forcément ça n’aide pas à se sentir libre de profiter de son argent.

D’année en année, les biens de consommation courante nous semblent de plus en plus cher. D’ailleurs attendez, non, ça n’est pas depuis la crise de 2007, c’est à cause du passage à l’Euro ! Si forcément, c’est à cause de l’Euro si vous n’arrivez plus à finir vos mois….

Débranchez-vous

En plus si vous écoutez/regardez/lisez les informations, vous serez confortés dans cette idée que le monde va mal. Entre les incendies gigantesques, les attentats, les meurtres, les licenciements massifs… Stop ! Comment voulez-vous être un minimum optimiste si vous baignez dans ce discours catastrophiste ? En voyant tous ces événements sur lesquels nous n’avons aucune prise,  nous finissons par nous sentir impuissants devant chaque souci du quotidien. Je suis à découvert ? Forcément, avec les frais bancaires que ma banque me prélève…

Si vous êtes abonnés au journal télévisé ou radio matin, midi et soir, essayez donc une diète médiatique… 1 semaine sans regarder les informations, juste en choisissant celles que vous voulez vraiment voir. Je suis sûre que vous vous sentirez moins angoissés et plus optimiste.

Si vous repreniez le pouvoir ?

Oui, bien sûr qu’il y a des choses sur lesquelles nous ne pouvons pas agir. A mon échelle, je vais avoir du mal à éviter une fermeture d’usine. Cependant, nous ne sommes pas inutiles pour autant. Il reste beaucoup de domaines dans lesquels nous pouvons être de vrais facteurs de changement.

La hausse des prix et la baisse de qualité des biens, alimentaires ou de consommation ? Nous pouvons agir. Avec notre porte-feuille, en refusant d’acheter non-durable par exemple. En refusant de surconsommer parce que la promotion est intéressante. En reprenant un rapport plus objectif avec notre consommation. La facilité d’accès au crédit à la consommation est un leurre qui peut faire couler un budget, je le vois trop régulièrement.

En choisissant de mieux consommer, vous avez déjà là un premier outil pour rééquilibrer votre balance Revenus – Dépenses. Totalement indépendant et même carrément à contre-courant du discours ambiant.

Et si on se trompait de coupable en accusant la crise de notre manque d'argent ?

Et pour vraiment améliorer votre situation financière, et arrêter d’enrichir votre banquier, vous avez un autre outil, encore plus puissant : un budget.

Lorsque vous décidez de devenir responsable de vos finances, que vous établissez votre budget, vous prenez véritablement le pouvoir sur votre argent. Vous découvrez comment vous l’utilisiez jusqu’à présent, vous choisissez ce que vous voulez en faire. Vous devenez décisionnaires de VOTRE économie, vous vous démarquez car vous apprenez à gérer.

C’est ce que je vous propose avec ce blog et mes prestations : refuser la fatalité de cette crise économique pour devenir de véritables acteurs de vos finances et apprendre à utiliser votre argent pour vos projets, pour mieux en profiter. Vous embarquez avec moi ?

 

10 gestes simples pour économiser sur sa facture d’électricité

10 gestes simples, à mettre en place dès maintenant, pour économiser sur sa facture d'électricité

Les jours raccourcissent et même que ça refroidit drôlement. Avec notre climat sud-breton/nord-vendéen et l’humidité ambiante, et une exposition de la maison pas géniale, j’aurai vite fait d’augmenter le chauffage ou d’allumer le poêle à bois but… ça n’est pas très écolo-économique ça !

Une amie m’a fait découvrir un nouvel outil du site internet EDF : e.quilibre (merci Karine !). Après un descriptif détaillé de votre logement, équipement et habitudes de vie (promis, c’est rapide, j’ai du mettre 7 minutes à tout remplir), vous obtenez une comparaison de votre consommation électrique par rapport à un foyer similaire, ou par rapport à l’année précédente.

Et là, c’est le drame. Nous avons découvert que nous consommions 30% d’électricité de moins qu’un foyer similaire « standard », mais 16% de plus que l’année dernière.

e.quilibre propose des éco-gestes simples à mettre en place, et nous en avons choisi quelques un en famille. En voici 10 qui devraient vous permettre à vous aussi de réaliser des économies d’électricité/de gaz.

  1. Installer des prises « coupe-veille »

En fait de simples prises ou multiprises dotées d’un interrupteur, afin de supprimer toute consommation d’électricité d’un appareil. Parce que mine de rien, une télévision par ici, une box par là, c’est de la consommation électrique pour rien. Et si au niveau de votre porte-monnaie ça ne représente « que » 7€, si chaque foyer faisait cela des milliers de kilowattheures seraient économisés chaque année (et ça c’est bon pour la planète)

Ps : attention avec les multiprises : on ne surcharge pas une seule prise avec 15 appareils !

2. Fermer ses volets le soir

C’est toujours une isolation supplémentaire contre les glaciales nuits d’hiver…

3. Couvrir les casseroles lorsque l’on cuisine

pour permettre une montée en température. D’ailleurs, on utilise des casseroles adaptées à la bonne taille du feu utilisé et si vous avez des plaques électriques vous pouvez les couper quelques minutes avant la fin de la cuisson.

Pas besoin d'en revenir au poêle à bois pour la cuisine non plus ;)

4. Mieux utiliser machine à laver, sèche-linge et lave-vaisselle

De préférence en heures creuse et en cycle éco, à charge pleine. Petite note au sujet des sèche-linge à condensation : placez-les dans une pièce suffisamment aérée. Le sèche-linge chauffe l’air ambiant pour sécher votre linge, si votre pièce est trop petite ou n’a pas assez d’air, l’air va être humide et au bout d’un cycle de séchage, votre linge sera encore humide… donc vous allez relancer votre sèche-linge, encore et encore. Je pense que c’est ce qui explique la hausse de notre consommation : je n’avais pas fait attention à ce point, et depuis que j’ouvre la porte de la buanderie, le linge sèche au bout d’un cycle normal.

5. Éteindre les lumières lorsque l’on quitte une pièce

vous avez vraiment besoin que je vous explique pourquoi ?

6. Ne pas couvrir les radiateurs (et ne pas mettre de rideaux devant)

7. Aérer son logement 5 minutes tous les jours

5 minutes suffisent à renouveler l’air d’une pièce, mais les murs n’ont pas le temps de se refroidir. Donc pas besoin de surconsommer pour les réchauffer à nouveau.

8. Dépoussiérer les ampoules

Vous pouvez en profiter pour dépoussiérer les grilles des radiateurs et du réfrigérateur (avec votre aspirateur doté de l’embout brosse )

9. Nettoyer et dégivrer régulièrement réfrigérateur et congélateur

Non, vous ne pourrez pas reconstituer la calotte glaciaire avec la glace du congélateur, ni héberger d’ours blanc…

Vous pensez vraiment que je serai à l’aise dans votre congélateur ?

10. Faites décongeler vos aliments au réfrigérateur

Cela va abaisser sa température et en plus, limiter la prolifération de bactéries dans l’aliment que vous décongelez. On oublie DEFINITIVEMENT la décongélation à l’air ambiant…

Pour encore plus d’économies, vous pouvez télécharger le guide des 100 écogestes du Défi des Familles à Energie Positives ici.

Dites, quels sont vos éco-gestes à vous ? Laissez-les en commentaire, ça va intéresser du monde !

Rencontre avec Valérie Halfon, auteure et conseillère en gestion budgétaire

Quand deux conseillères en gestion budgétaire se rencontrent...

Cet été, j’ai fait la connaissance de Valérie Halfon, conseillère en gestion budgétaire t et auteure du livre Slow shopping thérapie chez Albin Michel.

Nous avons échangé par téléphone et j’ai eu l’impression de parler avec ma jumelle ! Nous avons exactement la même vision du budget, de notre métier, et la même envie : rendre le budget plus fun et facile pour tous.

Lors de notre dernier appel, nous avons eu l’idée de cet article à 4 mains pour vous parler de cette vision.

Valérie, pour toi c’est quoi un budget ? Ça sert à quoi de faire ses comptes ?  Lire la suite

Une alimentation plus saine et moins chère : je reprends les bases

Cela fait 4 ans que je vous le dis : pour diminuer ses dépenses alimentaires, le secret n’est pas dans le hard-discount mais dans une meilleure organisation.

Mais ça n’est pas toujours évident d’être au taquet partout : travail, famille, maison, sport… et moi aussi, je lâche l’affaire sur certains points. Et sur l’organisation des repas, j’avoue, j’ai longtemps laissé la main à mon chéri.  Lire la suite

Mon nouveau Bullet Journal

Mon nouveau bullet journal

Avec la rentrée je suis pleine de bonnes intentions, de bonnes résolutions. Me remettre au sport… ça c’est fait depuis juin (merci la copine qui m’a challengé à faire un semi-marathon avec elle ;) ). Manger mieux. Arrêter le café (c’est un vrai drame… mais si je dépasse les 2 cafés par jour, ou que j’en bois l’après-midi, insomnie et irritabilité garanties…). Etre ultra efficace au travail. Ce qui implique être mieux organisée.

Alors j’ai ressorti l’outil ultime : le bullet journal. Je l’utilise à ma manière depuis des années et j’ai profité de la sortie du livre de Julie, du site « Zun Zùn » pour me relancer.

Vous n’êtes pas encore très au fait du bujo ? Voici les 7 points à savoir sur le sujet.

Le bullet journal c’est quoi

Le bullet journal a été inventé par Ryder Carroll, qui en avait assez de se perdre entre carnets divers, post-it et applications.

Il a donc imaginé une amélioration de son carnet, toute simple, mais qui a fait toute la différence sur le suivi de ses to-do list.

Un bullet journal, ou BuJo pour les intimes, c’est donc un simple carnet sur lequel vous allez ajouter :

  • une numérotation aux pages
  • un index : pour savoir où retrouver les différentes informations
  • une clé : un lexique des différents symboles que vous utiliserez dans votre bujo

Amélioré de cette façon, vous allez pouvoir le diviser en plusieurs catégories et mieux organiser tout ce qui vous passe par la tête.

les différentes sections du bullet journal

Les premières pages de votre bullet journal vont donc constituer l’index, la table des matières. Ensuite vous pourrez y ajouter :

  • un calendrier annuel et un futur log : pour anticiper sur son année (et ne plus oublier l’anniversaire de Tante Martine)
  • une page mensuelle  (monthly log) : un calendrier, qui reprend vos événements et rendez-vous du mois, mais aussi vos objectifs, vos tâches, et autres choses à ne pas oublier
  • une page hebdomadaire (weekly log) : votre agenda de la semaine
  • les pages quotidiennes : pour noter tout ce que vous ne devez pas oublier de faire dans la journée, les infos importantes
  • les collections : tout autre contenu autre que les plannings (Julie explique ça super bien dans son livre). Ce peut être un projet à suivre, des recettes de cuisine… c’est là que l’index est super pratique, pour vous permettre de repérer au fil des mois où vous avez répertorié la liste des idées cadeaux ou des choses à ne pas oublier dans la valise cet été.

Le bullet journal pour mieux s’organiser et être plus efficace

Le gros avantage du bullet journal, c’est que de tout noter va vous permettre de ne plus rien oublier.  Un code visuel pour chaque entrée vous permet d’aller à l’essentiel et de savoir en un coup d’œil si une tâche est faite ou est à reporter au lendemain.

Noter les idées au fur et à mesure qu’elles viennent vous évite de les oublier et aussi de perdre la concentration si vous êtes sur une tâche importante. Par exemple vous êtes à écrire un article de blog et vous pensez que vous devez appeler le médecin pour les certificats de sport. Hop, au lieu de perdre 10 minutes à appeler le médecin aussitôt (avant d’oublier), vous inscrivez « prendre rendez-vous médecin » sur votre bujo. Et retournez à votre article en moins d’une minute, sans avoir perdu le fil.

le bullet journal pour tout suivre (ou presque)

En plus de vous servir d’agenda et de liste de tâches, vous pouvez utiliser les trackers pour suivre vos projets, vos objectifs ou de nouvelles habitudes que vous voulez prendre. Un tracker c’est un tableau dont vous cochez les cases jour après jour quand vous avez effectué l’action que vous voulez suivre. C’est plus simple avec une image…

Un exemple de tracker, illustré par Julie dans « Petit guide pour grand Bullet »

Le bullet journal : un outil de développement personnel

Vous l’aurez compris avec les trackers, le bujo peut donc aussi être un outil de développement personnel. Vous pouvez suivre vos nouvelles habitudes, avancer dans vos projets, en profiter pour lister vos 3 kifs par jour ou en faire un journal de gratitude. Cet espace peut vous donner l’occasion d’avoir un moment de réflexion, bienvenue dans notre quotidien trop rapide.

le bullet journal pour laisser s’exprimer sa créativité. Ou pas

Le gros avantage d’un bullet journal par rapport à un agenda, c’est qu’il est totalement personnalisable. Vous créez les catégories dont vous avez besoin, laissez de côté celles qui ne vous intéressent pas. Vous pouvez le décorer à votre goût, en fonction de vos envies. Si vous parcourez le net, vous allez tomber sur de splendides mises en page hyper travaillées, qui peuvent vous donner des complexes. Surtout, faites à votre idée ! Vous pouvez vous éclater en lettering (dessiner des lettrages en style calligraphie), faire des bannières, des mandalas.. ou pas et vous « contenter » d’un bujo minimaliste.

De mon côté, je fais un mix selon mon humeur… Mon bullet journal est minimaliste, avec de la couleur et parfois du lettering. Et jamais une page comme une autre :)

Continuer son bullet journal même quand on est démotivée

Je pense que c’est le principal écueil : on commence super motivée, et au bout de quelques jours, semaines, on fini par oublier son bujo sur le coin du bureau…  Quelles solutions pour rester constante sur son bujo ?

La première c’est de dire Halte au PeRFeCTioNNiSME (copyright Herveline – Sortez de vos conapts). Vos mises en page ne sont pas joliment colorées comme celles de Soho Hana ? Vous avez fait une rature ? C’est un atout du bujo : il vous apprend à lâcher-prise sur le perfectionnisme. Pas le temps de faire un daily log poussé ? Vive le minimalisme !

A contrario, faites-vous plaisir aussi ! Décorez quelques pages avec de nouveaux tampons, du masking tape (la boutique Journaling regorge de stickers et de règles !) et re-prenez plaisir à ouvrir votre bujo. Pas douée en dessin (comme moi) ? Pourquoi ne pas imprimer un mandala, le coller sur une page de votre bujo et déstresser en le coloriant ?

Vous oubliez votre bujo ? Posez-le bien en vue, soit à côté de la cafetière (vous préparerez votre journée avec le café du matin), sur votre bureau, le bar de la cuisine sur lequel vous déposez vos clés et téléphone.

Tentées pour vous lancer ? Julie vous a préparé le « Petit Guide pour grand Bullet » : elle y explique en détail comment faire votre bujo, quelles sections y inclure (ou pas), comment dessiner une bannière…. le guide idéal pour se lancer, aux Editions Le Temps Apprivoisé.

Et avec Julie de Zun Zùn et Julie de Journaling, on a décidé de vous gâter : on vous donne la possibilité de gagner un kit de démarrage composé :

Pour tenter votre chance, il vous suffit de commenter cet article : le 21ème commentaire sera le gagnant ! Vous avez jusqu’à vendredi 8 septembre, 20h00 pour participer. S’il n’y a pas eu 21 comentaires à cette date, ce sera le dernier commentaire qui remportera le cadeau. Bonne chance !

Edit : WAOU mais vous êtes des malades ! Même pas une heure après il y avait plus de 30 commentaires ! Merci à tous d’être si fidèles, ça me touche toujours autant.

La gagnante du concours est Mathilde Montier, je t’envoie un mail pour régler les détails logistiques, bravo à toi !
Je tiens juste à préciser : certains d’entre vous ne voyaient pas forcément leurs commentaires apparaître quand ils les postaient, car je dois les valider manuellement. Mais ils ont tous été validés dans l’ordre de leur publication ;)

 

Optimiser son budget pour être plus riche

 

On se dit toujours que si on gagnait plus d’argent, notre vie serait plus facile et justement, on n’aurait plus de problèmes d’argent. Ou du moins pas les mêmes problèmes, des « problèmes de riches », comme j’aime en plaisanter avec mes copines (« Je prends quoi pour sortir, la Ferrari ou la Porsche ? Et l’hôtel, 4 ou 5 étoiles ? « ).

En réalité, ça n’est pas de gagner plus d’argent qui va enlever par magie TOUS vos soucis d’argent. Temporairement ça va vous soulager. Mais sur le long terme, si vous n’avez pas un budget optimisé, vos soucis risquent de revenir.

La solution miracle pour ne plus avoir de problème d’argent c’est…

Lire la suite

Vivez-la vie de vos rêves (bis)

Vivre la vie de ses rêves...

Voilà c’est dit. J’en ai marre des vendeurs de rêves. Qui vous promettent monts et merveilles, une vie à travailler 4 heures par semaine sous un cocotier avec un revenu mensuel à 5 chiffres (sans la virgule), ou pour les webentrepreneurs, d’attirer à vous tous les clients du web du bord de votre piscine.

Attention : je ne critique pas ce style de vie. Mais je voudrais juste qu’on prenne un peu de recul sur l’expression « vie de rêve ». Lire la suite

7 façons simples d’épargner au restaurant

Aller au restaurant et réaliser des économies quand même ? 7 astuces pour dépenser moins

Bonjour à tous !

Je suis Roxane du Blog www.lesconseilsmoneydetati.be et aujourd’hui, j’ai préparé un article pour vous chères lectrices de l’Accro du budget. C’est un article invité (mon premier d’ailleurs) ! J’espère qu’il vous sera utile !

J’en profite pour remercier Marina de me donner l’opportunité de vous partager toutes ces infos ! MERCI Mariiina !! (Koeur Koeur Koeur – bref).

J’ai cru comprendre qu’il y a un bon nombre parmi vous qui sont auto-entrepreneuses et du coup je me suis demandée ce qui pourrait bien vous être utile au sujet des finances personnelles. Après avoir cogité (un peu, beaucoup, passionnément, et bien plus que pas du tout), je me suis dit paf, comme ça, d’un coup : LE RESTAURANT !)

Parce que, que vous soyez en couple, entre potes ou en RDV d’affaires, le restaurant fait sans doute partie des lieux où vous aimez sortir… Lire la suite

Les livres qui m’inspirent

Il n'y a pas que les livres sur l'entreprenariat et de développement personnel qui peuvent vous inspirer, la preuve...

J’ai réalisé dernièrement un article pour Dominique, du blog « Je mérite mieux », dans lequel je parlais des livres inspirants sur l’entreprenariat et l’argent. La « surprise », c’est que finalement, si je parcoure beaucoup de blogs français et anglo-saxons sur les finances, le webmarketing, du côté édition, ce sont plutôt les rayons développement personnel, romans, historiques et fantasy qui ont ma préférence.

En cherchant les points communs des livres que je préférais, je me suis aperçue d’une chose : ils parlaient quasiment tous de l’évolution d’un personnage, qui à force de travail se construit une véritable success story. Lire la suite

La solution la plus simple pour avoir plus d’argent

Sur Pinterest, j’ai rencontré une nouvelle actrice de la blogosphère « budget » (on commence à être pas mal, c’est chouette !), Dominique Touré, du site « Je mérite mieux ». Coup du hasard, elle habite à Nantes, on en a profité pour se rencontrer lors d’un déjeuner. Nous partageons la même vision des choses : il n’y a pas de tabou ni de fatalité lié à l’argent, et avec de bons conseils et de la persévérance, on peut vraiment en profiter, quelques soient nos moyens. Lire la suite