Comment gérer l’après-crise ?

La période que nous vivons en 2020 est sans doute historique…

Avec une crise sans précédent.

Surtout pour les personnes qui étaient déjà fragiles financièrement, c’est une véritable épreuve.

Nous n’en sommes qu’au début, et certains experts prédisent des effets sur le long terme.

Des licenciements partiels…

Des licenciements définitifs.

Des salariés sur le carreau.

Des artisans et des indépendants touchés de plein fouet.

Il va donc falloir traverser cette période très mouvementée, mais aussi se préparer à l’après.

Car il y aura bien une sortie de tunnel, et la lumière au bout.

Il y aura sans doute de nouvelles habitudes à prendre, et un nouveau mode de vie à adopter.

Restons confiants et solidaires !

Dans chaque situation difficile, il y a un cadeau caché (probablement différent pour chacun).

accro-du-budget-entraide

Entraide et contacts

Voyons les bons côtés :

L’essor de l’alimentation locale, bio, et des circuits courts.

J’ai par exemple discuté avec une pépiniériste, mère de famille, qui réalise en temps normal la quasi-totalité de ses ventes de plantes pendant des expositions… Qui ont toutes été annulées les unes après les autres.

Du coup, panique à bord !

Elle a eu l’idée d’arracher (à contrecœur) toutes ses plantations, qui lui avaient demandé du temps, de l’argent et de l’énergie… Pour planter à la place des fruits et légumes.

Une idée pour vous au niveau de l’alimentation est donc de vous renseigner auprès des agriculteurs les plus proches géographiquement.

Cela vous aidera à manger mieux et plus sainement, en remplaçant les produits transformés et en étant solidaires des producteurs locaux.

 

Vos finances se tendent ?

Alors c’est l’occasion de vous pencher sur vos comptes, et d’arrêter toutes les dépenses superflues, voire totalement inutiles, que l’on conservait par habitude ou par facilité.

Communiquez avec votre banquier pour lui faire part de vos difficultés, car c’est toujours préférable que de se voiler la face. Il est là pour vous proposer des solutions.

Faites jouer l’entraide et la solidarité au maximum. Si vous avez des enfants, demandez des vêtements à d’autres familles, et proposez les vêtements devenus trop étriqués de vos enfants à d’autres familles.

Prenez le temps de prendre soin de vous, et pour cela, parfois aucun besoin de dépenser un seul euro.

De la musique, des livres qui dorment dans votre bibliothèque ou dans la cave à (re)-découvrir, du repos, du temps passé avec votre conjoint-e, ou avec les enfants en inventant des activités.

 

Bonne nouvelle !

Plusieurs études ont montré que ce qui rend heureux dans la vie, ce sont les relations.

Donc c’est le moment où jamais !

Prenez des nouvelles des personnes que vous avez en tête, avec qui les liens se sont effilochés par manque de temps.

Par email, par SMS ou par téléphone, prenez l’initiative de le faire. Ça peut relancer des relations précieuses et nourrissantes.

 

Pour gérer l’après-crise… Apprenons d’abord à gérer la crise.

Préparez-vous psychologiquement, physiquement, et aussi financièrement dans ce Nouveau Monde qui est en train de prendre forme sous nos yeux ébahis.

Puisez dans ce blog les nombreux conseils et les astuces qui vous aideront à traverser cette période !

Vous êtes également libre de nous partager dans la rubrique sous cet article : quelle est actuellement votre plus grosse difficulté ?

Je ne manquerai pas de répondre à vos interrogations.

Prenez soin de vous,

à bientôt.

8 réflexions sur “Comment gérer l’après-crise ?

  1. Kala dit :

    Alors moi depuis le confinement, j’ai tendance à dépenser plus côté alimentation, goûté oblige.hihi Heureusement, cela n’affecte pas tant que ca mon budget mais c’est vrai qu’il va falloir faire une mise à jour car après cette crise beaucoup de choses vont changer. Pour le moment, on relativise et on profite de la petite pause. Très bon article pour votre premier post et bonne continuation pour la suite.

    • Laure dit :

      Merci Kala pour votre partage. Effectivement en cette période de confinement le budget alimentaire est l’un des seul à augmenter. Cependant il me semble important de s’autoriser ce plaisir ! ;)
      Prenez soin de vous

  2. NiniDS dit :

    Les incertitudes actuelles sont très pesantes, je trouve, et n’aident pas à garder la tête hors de l’eau… on parle de crise pire que celle de 1929 (alors qu’historiquement, le contexte est bien différent), les informations sont contradictoires et il est difficile de s’y retrouver, on ne sait quelle attitude adopter, il est surtout difficile de raison garder, d’être prudent sans virer à la psychose…
    On a du mal à voir comment (et quand ???) va s’arrêter cette crise, on en arrive même à se demander si elle va s’arrêter un jour… On s’inquiète pour l’emploi de nos proches qui sont à l’arrêt, presque autant que pour leur santé… et nos finances, que vont-elles devenir ? qui va devoir absorber toutes ces aides que distribuent les états, surtout des états endettés comme la France ? que va devenir notre épargne ? une partie va-t-elle être confisquée ? quid du traçage de nos données envisagé par le gouvernement ?
    J’essaie de ne pas tomber dans la morosité, mais c’est dur…

  3. Laure dit :

    Je comprends vos inquiétudes, je pense que nous sommes tous dans la crainte face à l’incertitude, à l’inconnu… Il est essentiel de garder le moral, en se focalisant sur le positif dans cette situation de grand changement. Courage ! Je vous envoie tout mon soutien !

  4. Véronique STIOT dit :

    Bonjour
    Pour ma part je suis en télétravail. J’ai beaucoup de chance car pas de réduction de salaire. Je prends les choses positivement car je peux rester chez moi, les trajets fatiguent énormément et là je peux me poser. Mes enfants sont grands c’est aussi un avantage et inconvénient car je les vois pas. Je viens d’emménager dans une petite maison avec jardin. Nous avons une ferme à proximité qui vend viande oeuf fromage. Le Gaec qui vend les légumes nous les livrent. Ma voisine a créé un groupe de soutien whatsapp et je fais les commandes groupées. Par contre même si.nous sommes en circuit réduit les prix des légumes sont plus élevés donc pour le budget… mais on mange tout jusqu’à la dernière feuille.
    Voilà pour mon partage. J’ai également trouvé des sites pour faire du sport gratuitement. Il y a aussi un merveilleux site du canada « conversation papillon  » où l’on peut écouter des conférences, participer à des ateliers et tout ceci a été généreusement mis en place.
    Prenez soin de vous. Bon week-end de Pâques

    • Laure dit :

      Bonjour Véronique,
      Merci pour ce partage plein d’optimisme et positif !
      Ravie de toutes les belles initiatives qui voient le jour en cette période de confinement et souhaite que celles-ci puissent perdurer après !
      Je vous souhaite également un agréable week-end de Pâques dont nous nous souviendrons par son contexte historique.
      Prenez soin de vous,
      Laure

  5. Marie dit :

    Bonjour, Pour nous aussi c est le budget alimentation qui a augmenté. En plus les fruits et légumes de printemps sont plus onéreux que ceux de l été. Mais nous aidons la filière fruits et légumes et on se régale en ces temps d angoisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.