Un logiciel de comptabilité pour votre microentreprise

Autoentrepeneurs, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Oubliez Word et Excel pour tenir votre comptabilité, si vous réalisez ce qu’on appelle « la vente au comptoir », la loi des finances 2016 vous obligera à avoir un logiciel ad hoc à partir du 1er janvier 2018.

Je vous entends déjà râler sur les frais que cela va occasionner (je l’ai surtout beaucoup relevé sur les réseaux sociaux) mais pour ma part, je trouve que cela est une vraie opportunité !

Pourquoi obliger les microentrepreneurs  se doter d’un logiciel ? Le principal argument du statut de l’autoentreprise, c’était la simplicité.

Et bien figurez-vous que l’année dernière, l’Etat à découvert (oh, surprise), que dans certains commerces, toutes les ventes n’étaient pas enregistrées, donc non déclarées. Quand on sait que la TVA est l’impôt qui rapporte le plus à l’Etat (145 milliards d’euros estimés en 2016), on comprend mieux que le Trésor Public n’est pas envie qu’il y ait de fraude !

Du coup, la loi des finances oblige TOUTES les entreprises à se doter d’un système d’enregistrement des ventes certifié. Dans un premier temps, tous les microentrepreneurs étaient concernés par cette mesure. Mais après la montée au créneau des fédérations de microentreprise, le gouvernement a fait machine arrière.

Cette mesure ne vous concerne que si vous réalisez ce qu’on appelle « la vente au comptoir » (toutes les activités de commerce de détail hors métier de bouche). En tant que microentrepreneur, vous ne pourrez plus continuer à faire votre compta sur Excel. Par contre, si vous la faisiez sur papier, apparemment vous pourrez continuer.

Le coût d’un logiciel de comptabilité pour microentreprise

L’argument principal contre l’utilisation d’un logiciel, c’est l’investissement nécessaire.

Pour moi c’est une fausse excuse. C’est juste un prétexte pour exercer notre sport favori de Français, la râlerie !

Parce qu’il va falloir s’y faire : lorsque l’on veut faire tourner une entreprise, les investissements sont incontournables. Si au début, la débrouille et le système D sont parfaits pour se lancer (et j’en suis une fervente adepte), il y a un moment où il faut accepter de sortir son chéquier pour obtenir un produit/service de qualité et offrir la qualité à ses clients. Et il faut bien sûr inclure ces coûts dans le calcul de votre marge !

Combien coûte un logiciel ? Les prix que j’ai trouvé varient entre 4€ par mois (pour le site MyAE.com, qui propose aussi une offre gratuite) à 40€ pour un logiciel à installer sur votre ordinateur.

Quelles solutions pour tenir la compta de votre microentreprise ?

Vous avez déjà le choix entre deux options : soit une solution en ligne, avec un espace privé, soit l’achat d’un logiciel qui sera installé sur un ordinateur.

Les points qui me paraissent importants pour choisir votre solution comptable :

  • l’ergonomie du logiciel : est-ce qu’il est pratique pour vous ? Est-ce que vous vous y retrouvez facilement ?
  • la possibilité d’avoir des tableaux de bords pertinents pour votre activité : suivi de la marge, de la trésorerie, clients les plus importants….
  • la fourniture de modèles de factures, de lettres, d’email… avec pourquoi pas l’envoi de mails directement depuis le logiciel (ou de la plateforme)
  • le calcul de vos charges sociales selon votre type d’activité

Parmi les solutions en ligne, on ne présente plus My AE, qui offre tout de même une bonne palette de services même en version gratuite, mais comptez aussi sur ComptAE, qui est produit par le groupe d’expertise comptable Fiducial.

Pour les logiciels, les plus connus (et certifiés pour l’instant) sont Ciel Auto-entrepreneur, EBP Autoentrepreneur.


J’en profite pour vous annoncer que je vais refaire un deuxième workshop sur la comptabilité de la microentreprise, le jeudi 13 juillet à 13h30 à 15h00. Vous voulez apprendre à calculer votre marge, à optimiser votre trésorerie, connaître le chiffre d’affaires que vous devez réaliser pour vous verser un salaire ?

Durant cet atelier, vous pourrez (re)découvrir :

  • les principes de base de la microentreprise
  • comment organiser concrètement votre comptabilité pour ne plus passer des heures à classer et rechercher vos documents
  • comment calculer votre revenu et les ventes à réaliser pour atteindre vos objectifs
  • comment apprivoiser votre trésorerie pour ne plus être plombé par les charges
  • comment mettre en place et suivre votre budget

Ce workshop sera suivi d’une séance de questions-réponses, les places sont donc limitées à 10 personnes. Si vous ne pouvez pas être présent le 1er juin, le replay et les documents de travail vous seront envoyés après l’atelier.


 

Finalement, ce logiciel obligatoire, c’est une opportunité

Je considère cette obligation légale comme une opportunité. Parce que franchement, on ne va pas se mentir, la compta sur Excel, c’est pratique au départ, mais ça devient vite limité et chronophage… Et puis avec l’utilisation d’un logiciel dédié, vous allez pouvoir mettre en place des procédures qui vous seront utiles lorsque votre chiffre d’affaires décollera et que vous devrez changer de statut. Votre expert-comptable vous remerciera !

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux !

8 réflexions sur “Un logiciel de comptabilité pour votre microentreprise

  1. Dodo dit :

    Merci pour cet article très intéressant ! As tu pensé aux gens qui utilisent un mac et qui vont devoir s’équiper d’un logiciel de compta ( logiciel à installer sur ordi, je ne parle pas des solutions en ligne)?
    Je suis sur Mac, et j’ai rencontré pas mal de difficultés à trouver un logiciel simple à installer et à utiliser sur mac ! J’en ai trouvé un qui va parfaitement : tous comptes faits auto-entrepreneurs, par innomatix. A tester

  2. Meryem dit :

    Bonjour Marina,

    Merci beaucoup pour cet article. Alors du coup, pour quelqu’un comme moi qui fait de la vente de marchandises via une e-boutique, est-ce obligatoire ou non?
    Je suis perdue ^^

    Merci!

  3. Estelle dit :

    Hello Marina,
    merci pour cet article !
    Je recherche justement un logiciel de gestion commerciale pour une entreprise au réel, tu me conseilles quoi ?
    Merci !

  4. Christelle dit :

    Bonjour Marina. Merci pour cet article qui clarifie bien les choses pour moi. Je fais déjà ma compta sur MyAE (version gratuite) et j’avais compris qu’il fallait que je change pour un logiciel tel que Ciel ou Ebp… Merci encore !

  5. ELO dit :

    Bonjour et merci pour cet article clair !
    Pour une activité de chambres d’hôtes, avec un peu vente de produits locaux, j’imagine qu’on rentre dans ce cadre de « vente au comptoir », non ?
    Dans ce cas, quelle solution conseilleriez-vous pour répondre le plus simplement possible à cette nouvelle obligation comptable ?
    Merci pour vos lumières !

    • Marina dit :

      Bonjour Elo,
      oui, si tu vends des produits locaux, effectivement pour moi c’est bien de la vente au comptoir. Il faudra donc que tu fasses l’acquisition d’un logiciel… je n’en n’ai pas testé donc je ne pourrais pas te dire lequel est le meilleur ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.