Gérer son compte-joint

Gerer son compte-jointLorsque nous avons décidé de faire construire, notre banquier nous a logiquement proposé d’ouvrir un compte-joint. Nous avions toujours vu nos familles fonctionner avec un compte-joint unique, et pas de compte personnel et cette solution nous paraissait la plus simple.

Mais beaucoup d’amis (et de lecteurs) préfèrent conserver leurs comptes personnels et alimenter le compte-joint sur lequel est prélevé l’emprunt. Comment le gérer au mieux ?

Lorsque l’on pense au compte-joint, on pense tout de suite au couple marié qui achète ou fait construire. Mais le compte-joint peut aussi être pratique en cas de colocation ou de création d’association si plusieurs associés sont amenés à gérer les comptes.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un compte-joint

Les avantages c’est surtout la simplicité de fonctionnement par rapport à une procuration. Les titulaires d’un compte-joint peuvent tous se servir du compte : faire des virements, des retraits des chèques… Pensez bien à l’intitulé du compte : Monsieur OU Madame, pas Monsieur ET Madame, car dans ce cas il faudrait par exemple les deux signatures sur le chèque (du coup, pour le côté pratique, on repassera ;) ). A savoir : en cas de décès de l’un des titulaires, le compte n’est pas bloqué et l’autre personne peut continuer à l’utiliser.

L’inconvénient principal du compte-joint c’est la solidarité des titulaires. Si l’un d’entre eux émet des chèques sans provision et se retrouve en interdit bancaire, l’autre titulaire se retrouvera de son côté obligé de couvrir ses dettes ou aussi en interdit s’il ne peut pas les payer. Il vaut mieux être sûr de son associé et faire les comptes régulièrement ;)

Quelle est donc la meilleure façon de gérer son compte-joint ?

C’est là que faire ses comptes à deux prend vraiment toute son importance. Dès le début, vous devez fixer ensemble les règles de fonctionnement du compte. A quoi servira-t-il ? Quels revenus allez-vous y verser ? Quelles dépenses allez-vous régler avec ?

Pour les revenus, je vous conseille de verser un pourcentage de votre salaire plutôt que de couper les dépenses en 2. Imaginons que vous avez 1 600 € de dépenses communes, ce qui vous ferait 800 € chacun. Si l’un d’entre vous gagne 1 200 € et l’autre 2 000 €, celui à qui il reste 400 € risque de se sentir frustré et d’accumuler de la rancœur.

Pour les dépenses, si votre compte-joint est un compte commun qui sert au remboursement de votre crédit immobilier et aux dépenses familiales, le plus simple est de faire prélever sur ce compte toutes les charges vitales : les remboursements de crédit commun, les frais de garde et scolarité, l’électricité… Comme cela, vous gérez ensemble ce qui concerne le foyer et vos dépenses de loisirs restent personnelles. Pratique pour faire des cadeaux ;)

Et comme pour un budget « standard », fixez-vous des buts communs et une épargne via ce compte-joint pour les atteindre. Des frais d’entretien sur l’appartement, le renouvellement du vieux canapé, la taxe d’habitation… Mettez-en place un virement automatique vers un livret et considérez le comme une charge vitale.

Pour le compte-joint, vous l’aurez compris, il est important de communiquer autour de l’argent, de ses objectifs, ses envies… Pensez à faire une « pause-café-budget » une fois par semaine !

7 réflexions sur “Gérer son compte-joint

  1. NiniDS dit :

    Merci pour ce rappel de règles qu’il faut avoir bien à l’esprit quand on ouvre un compte joint. Même si son partenaire n’est pas intéressé par la gestion du budget familial, et fait une totale confiance à l’autre, faire le point régulièrement, même de manière informelle est une bonne chose, tout comme décider ensemble des grosses dépenses…
    Bises, belle journée.

    • L'Accro du Budget dit :

      Oui c’est important de communiquer au sujet des comptes en couple. Ca évite pas mal de tensions souvent parce que nous n’avons pas tous la même vision de l’argent, la même relation, la même histoire avec lui… et les mêmes envies non plus ;)
      Belle journée à toi, c’est toujours un plaisir de lire tes commentaires

  2. sandrine dit :

    Compte bancaire joint ou personnel est pour moi régit de la même façon si le mariage est d’air sous la communauté légale ou on est solidaire. J’ai eu le cas lors de mon divorce et j’ai du assumer les bêtises de l’autre…

    • L'Accro du Budget dit :

      Merci pour ton commentaire ! oui, voilà, le sujet est moins évident qu’à première vue. Déjà parce que beaucoup de couples ne communiquent pas objectivement, sans accusation, autour de l’argent. Lorsque déjà on peut en discuter calmement et avancer dans la même direction ça change tout.

  3. julie dit :

    On est passé au compte joint unique car, gérant seule les comptes, jongler entre 3 comptes c’était galère… Du coup je gère tout depuis le compte joint (on est en séparation de biens mais uniquement pour les gros achats). Et je gère de façon globale les rentrées et dépenses : pourquoi ? parce que j’ai sacrifié un boulot bien rémunéré pour suivre mr qui n’était pas bien dans notre ancienne région et j’estime que je ne mérite pas d’être pénalisée seule parce que je n’ai pas retrouvé depuis. Par contre on rouvrira les comptes perso pour pouvoir avoir un PEA ou un compte titre. Par contre je n’ai pas encore trouver comment motiver mr à s’impliquer dans les comptes !!! il est soulagé que nous soyons à flots et suis grosso modo mes directives mais bon, il ne demandera jamais de lui même à voir les comptes

  4. Emmaj dit :

    Bonjour,

    Je travaille à 100% et ma conjointe à 80%, mon salaire est plus élevé que le sien, comment approvisionner un compte joint de manière équitable?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.