Mon temps et moi ou arrêter de courir après les minutes

Mon temps et moiJe  ne sais pas me poser. Me pauser. Je suis toujours à courir d’une activité  à l’autre, ce qui m’a amené à frôler le burn-out l’année dernière . Quel que soit l’endroit où le moment, je suis incapable de faire une seule chose à la fois, sans penser aux 12 autres choses que je veux/dois faire ensuite.

Ce perpétuel remue-méninges me fatigue, m’épuise, notamment lorsque le soir mon cerveau carbure à plein régime au lieu de se mettre en pause pour que je puisse enfin dormir. Mon envie de perfection est une des manifestations de cette incapacité à ne rien faire.

Diane, qui travaille sur le stress au travail et comment l’éviter, a lancé cette année des ateliers on-line « Mon temps et moi » qui sont des adaptations de ses formations « Femmes débordées, réappropriez-vous votre temps ». Autant vous dire que « Femme débordée » ça tilt. La formule on-line me plaisait bien, mais j’hésitais à m’inscrire à cette formation par peur… de manque de temps ! Je me suis rendue compte que je frolais le ridicule et qu’il fallait d’agir ! Hors de question de passer tout l’hiver à me plaindre de ma fatigue !

8 modules et 10 jours plus tard, je veux vraiment te remercier Diane. Pour avoir créé cet atelier accessible à tous, pour nous avoir soutenus, pour ta bienveillance et ton écoute. Tu sais trouver les mots qui résonnent en nous, tu comprends intuitivement ce qu’on n’ose pas toujours s’avouer.

Cette formation n’est pas une formation de gestion du temps. Cette formation ne vous apprendra pas des outils de productivité comme le pomodoro ou la priorisation des tâches. Elle vous permet de faire un état de lieux de votre rapport avec le temps. Que faisons-nous réllement de nos 24 heures, comment les percevons-nous, que voulons-nous en faire ?

Comment se réapproprier son temps, comment enfin prendre le temps pour soi, car c’est un impératif pour notre santé. J’ai beaucoup débriefé les modules avec mon meilleur « coach », mon chéri. On a rediscuté de ma perception du temps pour moi, du temps avec la famille, de mon sentiment de culpabilité quasi-permanent… il m’a proposé des solutions : me laisser seule à la maison quelques heures sans les enfants, prendre des congés HORS VACANCES SCOLAIRES !

J’ai pu redéfinir à nouveau mes priorités (travail déjà fait avec Wake-Up), poser les actions qui me permettraient de mieux les faire évoluer, tracer ma feuille de route.

Je me suis rendue compte que mon multi-tasking était totalement improductif, et, aussi, qu’à coups de 5 minutes par ci, 5 minutes par là sur l’ordinateur, je n’avançais pas. J’ai appris à faire des pauses internet (digital detox en cours, ne riez-pas, ça n’est pas si facile que ça ! ), à faire une chose à la fois, à prendre des temps de repos, des sas de décompression, des vraies.

Au programme ? Avancer mon ménage le matin pour me détendre le soir. Ne faire qu’une chose à la fois. Allumer l’ordinateur pour y travailler et non pas pour m’y détendre (c’est une illusion). Programmer des temps à nous, en famille, en couple, ou seule, régulièrement, pour faire de nouvelles choses ressourçantes. Et surtout, surtout, arrêter de culpabiliser et de viser la perfection !

D’ailleurs, mon prochain billet sera consacré à une de ces bulles de détente que j’ai vécu récemment : un après-midi au hammam avec ma copine Cindy. Bon plan à venir ;)

10 réflexions sur “Mon temps et moi ou arrêter de courir après les minutes

  1. Dafodil dit :

    Intéressant! J’ai déjà fait une formation professionnelle sur la gestion du temps, ça ne m’a qu’à moitié servi, ce que tu décris a l’air beaucoup plus approfondi et enrichissant!
    C’est un sujet crucial, ce n’est pas pour rien qu’on l’a évoqué aussi samedi matin! (dans la vraie vie, je m’appelle Elodie)
    Moi aussi maintenant j’essaye de faire plus de chose le matin.
    Bonne route vers la sérénité, alors…

    • L'Accro du Budget dit :

      Oui le temps est un sujet crucial, on est tous toujours en train de courir après, on se rajoute activités sur activités, sollicitations sur sollicitations, informations sur informations.. trop plein de tout qui nous mène à l’indigestion !
      J’avais demandé une formation sur la gestion du temps à mes employeurs, mais après avoir vu le programme, j’ai compris qu’elle ne serait pas appropriée à 100%. Je suis toujours avide de découvrir d’autres techniques, méthodes, mais à ce moment M, j’avais besoin de me réconcilier avec ma perception du temps.
      Et tu sais quoi ? Depuis 15 jours je souffle ! J’ai réfléchi, débriefé, changé des petites choses et ça fait un bien fou !

  2. fanny dit :

    j’ai choisi en grande partie de travailler à la maison; j’ai été prof (moitié du temps à préparer chez soi) et maintenant, je retourne vers la formation professionnelle en freelance. C’est super pour gérer le tout et on court moins. Les freelances, ça s’adapte à beaucoup de services: on peut être traducteur, développeur, gestionnaires de payes, créatrice de mode… je recommande vivement.

    • L'Accro du Budget dit :

      J’aimerai en faire autant. Mais j’ai été 2 fois à mon compte (une fois négociatrice en immobilier – j’étais trop gentille j’ai failli me faire manger par les requins ; et une autre fois j’avais monté mon magasin – tiens il faudra que je vous en parle) et je n’ai pas supporté l’insécurité financière qui en découle.
      Mais je ne perds pas espoir de pouvoir me remettre freelance un jour !

  3. Nane dit :

    c’est tellement difficile de gérer son temps ; j’essaie de rentabiliser le temps passé dans les embouteillages pour faire mes listes de courses etc … j’essaie de ne jamais faire un trajet « à vide » et de toujours profiter d’aller faire une course pour en faire une autre … mais à force de tenter de rentabiliser mon temps, j’ai l’impression de m’éparpiller ! je crois qu’au le prochain atelier sur ce thème proposé par Diane je m’inscrirai !

    • L'Accro du Budget dit :

      Oh oui je te le conseille !
      Il n’est pas tellement sur « comment s’organiser et être efficace » mais plutôt sur « comment mieux vivre son temps ». Depuis un mois, mon niveau de stress et de fatigue n’est toujours pas remonté, j’apprends à mieux me détendre, c’est impressionnant ! Je ne regrette absolument pas cet investissement ! (quand je pense que j’avais peur de ne pas avoir le temps de suivre cet atelier !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.