Avec « J’arrête de ramollir », Barbara Meyer nous embarque dans un nouveau challenge !

1 Juin 2015 | Alimentation, Humeurs | 2 commentaires

j arrete de ramollir

Il y a eu les résolutions du premier janvier, les bonnes résolutions du printemps mais la motivation commence à retomber.

Après ma grosse fatigue de cette hiver (oui celle qui m’a conduit à me demander où étaient mes priorités et réorganiser ma vie professionnelle), j’ai perdu quasiment tout mon (mince) niveau en course à pied. Oublies les foulées des dunes pour moi cette année, je n’arrive même plus à courir 30 minutes ! Quand aux abdominaux… aheum.

Barbara Meyer, qui est l’auteur de « J’arrête d’être débordée : 21 jours pour changer
 » aux Editions Eyrolles – je vous en reparlerai d’ici 2 semaines) mais aussi coach sportive, nous a concocté un petit défi comme je les aime.

A partir d’aujourd’hui, rendez-vous sur la page facebook « J’arrête de ramollir » pour vous rebooster avec des gestes simples chaque jour.

Au programme de cette semaine : on décide de prendre soin de soi et pas une goutte d’alcool. J’ai commencé hier soir en dinant léger (en même temps, on avait fini de déjeuner vers 16h00…)

Le but : arriver en pleine forme, ressourcée, pour les vacances !

Ps : lien affilié dans cet article, sur le livre « J’arrête d’être débordé ». Cela veut dire que si vous achetez ce livre en passant par mon lien, je toucherai une petite commission de la part d’Amazon. Cela ne change pas le prix du livre pour vous ;)

Sur la même thématique…

Je dépense donc je suis

C'est en utilisant une fois de plus l'expression "je veux me faire plaisir" que j'ai tilté. Vous avez remarqué le sens que l'on donne à cette expression "se faire plaisir". Se faire plaisir, c'est au sens propre trouver des sources de plaisir, mais dans notre langage...

On en discute ?

2 Commentaires

  1. laventuredestriples

    C’est vrai que parfois j’ai tendance à me ramollir, bien que c’est la course un peu tous les jours.
    J’ai bien envie de me remettre à la course à pied quand même parce que ce n’est pas la même chose et ça tonifiera mon corps…..

    Mais j’ai pas le courage de me priver des repas du soir, qui est mon seul moment de pause et de paix.

    Réponse
    • L'Accro du Budget

      Ah mais je suis entièrement d’accord avec toi : se priver des repas du soir, non non non je n’en suis pas capable non plus !
      Par contre, je reconnais que faire un dîner plus léger que d’habitude, de temps à autre ça ne fait pas de mal.
      La course à pieds m’a vraiment permis de me réconcilier avec mon corps et aussi de me vider la tête, je ne m’en passerai plus. Cet hiver j’ai couru en dilettante à cause de ma fatigue persistante et ça se ressent

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.