Comprendre les bases de la Bourse

les bases de la bourse

Lorsque je me suis penchée sur les solutions d’épargne plus rentables que le livret, ma première option ça a été le Plan d’Epargne Entreprise. Dans le PEE proposé par mon employeur, je pouvais choisir de placer mon argent dans différents types de placement :

– un fond monétaire

– des fonds composés d’actions et d’obligations, donc placés en Bourse.

En recherchant sur le site internet de la banque qui s’occupait de ce plan d’épargne j’ai découvert les rendements passés de ces types de placement. Waou ! 13 % ? Oui 13%. MAIS non garantis et avec un risque de perte de capital (l’argent que j’investi). J’ai voulu en savoir un peu plus sur les investissement en Bourse et les principes de bases.

Tout d’abord le but de cet article est de vous transmettre les informations que moi j’ai découvertes mais en aucun cas vous inciter à placer votre argent dans ce type d’investissement. Les placements en Bourse ne sont pas garantis, contrairement à un livret d’épargne classique. Vous pouvez très bien perdre du jour au lendemain les économies placées sur une action.

Actions, obligations, dividendes… un peu compliqué tous ces termes.

Détenir une action c’est détenir une partie d’une entreprise. Une partie de son capital pour être plus précise, vous devenez donc un des propriétaires de cette entreprise. Ce qui veut dire que lorsque l’entreprise fait du bénéfice, une proportion de ce bénéfice vous est reversée : ce sont les dividendes. C’est la première rémunération de l’action : les dividendes. Si l’entreprise prend de la valeur, le cours de son action prend aussi de la valeur. Imaginons : vous achetez 10 parts d’entreprise à 10 €, elle fait une bonne année et l’action monte à 15 €. Si vous revendez vos parts à ce moment là vous aurez gagné 50 €. C’est la deuxième rémunération de l’action : sa valeur.

Lorsqu’une entreprise emprunte de l’argent, la personne qui lui prête s’appelle un créancier. Le créancier détient ce qu’on appelle des titres de créance. C’est le principe de l’obligation : si vous détenez des obligations, vous détenez des parties de l’emprunt que vous avez consenti à l’entreprise. Tous les ans l’entreprise vous verse des intérêts et au terme du crédit elle vous rembourse le capital.

Ca n’est pas évident pour un débutant de sélectionner les actions et les obligations qui vont composer son portefeuille. Il faut se renseigner sur la santé de l’entreprise, examiner son bilan, l’état du marché… Cela demande des connaissances et du temps.

Aujourd’hui plusieurs organismes financiers sélectionnent des actions, des obligations, des valeurs.

Un peu comme un pâtissier fait un gâteau avec de la farine, des œufs, du sucre, ils réalisent des  SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable), des OPCVM, des FCP (Fond Commun de Placement). Tout comme vous pouvez acheter une part de gâteau, vous pouvez acheter une part de SICAV ou de FCP qui sont un mélange de valeurs.

Si vous voulez investir auprès d’un gestionnaire, celui ci va vous proposer différentes recettes, il vous donnera notamment les indications suivantes :

– les ingrédients du fond (quelles actions dans quelles proportions)

– le rendement passé de ce fond selon le temps d’investi. Il ne pourra jamais vous garantir un taux : juste vous donner son objectif par rapport aux taux directeurs de la Bourse

– le risque de perte de votre capital : sur une échelle de 1 à 7, 7 étant le plus risqué.

Avant de vous quitter, deux autres principes incontournables de l’investissement en Bourse :

– plus le rendement voulu est important, plus le risque est élevé

– plus vous détenez une valeur longtemps, plus son rendement peut être important.

La Bourse peut être un bon moyen pour investir sur une longue période des sommes dont on n’ a pas un besoin immédiat, il faut par contre bien être conscient du risque et de la nécessité de s’informer.

Si vous voulez aller plus loin et vous familiariser avec cet univers c’est tout simple :

lisez des livres comme « La Bourse pour les Nuls », « Comment bien investir en bourse même si vous êtes un parfait débutant » (Christian Dubois – ebook uniquement)

– parcourez la presse spécialisée (Capital, Mieux vivre votre argent) et les sites internet (L’Express par exemple, les blogs comme celui de Sébastien aussi)

– créez un portefeuille d’actions virtuel : cela vous permettra d’apprendre à vous repérer dans les actions, les taux, les achats…

Pour ma part, je viens de créer un portefeuille virtuel sur www.capital.fr. Cela va me permettre de mieux comprendre comment choisir une action plutôt qu’une autre, quels indicateurs sont importants, comment passer un ordre d’achat ou de vente. Le but est de faire fructifier une petite somme de départ (trop petite d’ailleurs paraît-il pour investir « correctement » en Bourse), afin de nous faire un complément pour rembourser notre maison avant la fin de l’emprunt.

Et vous la Bourse, vous y investissez déjà ou bien ça vous fait peur ?

13 réflexions sur “Comprendre les bases de la Bourse

    • Accro du Budget dit :

      Renseigne toi et tente le portefeuille virtuel ! Est-ce vraiment le bon moment pour investir en Bourse, à vrai dire là je me pose quelques questions : l’inflation n’est plus au rendez-vous, l’économie ne redémarre pas mais la spéculation si apparement… de ce que j’ai pu lire, ça pourrait mal évoluer pour les actions, si des « experts » en Bourse voulaient venir nous donner leur avis ? De notre côté, on continue à apprendre mais l’ouverture d’un PEA est reportée à 2015 pour l’instant.

  1. jeremy dit :

    Personnellement je me suis relancé en bourse il y a un an sur une ligne de conduite très longue-termiste avec achat d’actions classiques du cac40, dividendes et tutti quanti. Mais comme tu le dis le cours de ces actions a bien monté et j’ai préféré vendre fin 2013 pour encaisser ma plus-value. Actuellement je suis très investi sur les biotechs avec de belles plus-values mais le secteur est très volatile.

    Alors investir aujourd’hui, je dirai oui malgré tout car la bourse se joue sur du long terme et sur un horizon de 10 ans on est rarement perdant (sauf à jouer comme au casino), à condition de respecter le sacro-saint conseil que tu rappelles : n’utiliser que l’argent dont on n’a pas besoin dans l’immédiat …

    Une question en revanche : pourquoi reporter l’ouverture du PEA ? Prendre date avec le versement mini permettrait de gagner un an (fiscalité).

    Enfin dernière remarque : si le portefeuille virtuel est un bon entrainement, il n’a rien de semblable avec le vrai portefeuille quand il s’agit du mental ;) (cf. les sueurs froides qu’on peut avoir lors d’une chute drastique du cours pour savoir si l’on doit cliquer sur « vendre » ou au contraire « acheter » pour renforcer ;)

  2. MARILYN dit :

    Très tentant tout ça! j’avais déjà tenter l’expérience plus jeune. A l’époque je faisais tout au feeling : insouciante que j’étais. Par manque d’argent j’avais eu besoin de tout vendre. Plus âgée à présent, je suis beaucoup plus fébrile, le virtuel serait sans doute une bonne alternative. Combien de temps doit on y consacrer au minimum?

    • Accro du Budget dit :

      Je serai incapable de te dire combien de temps tu dois passer sur la Bourse. Cela dépend de ton objectif (si tu veux « jouer » au trader, tu dois y passer tes journées !!!).
      Par contre : on n’investit pas l’argent dont on pourrait avoir demain. C’est une règle de base.
      Perso, je dois y passer mais 1 heure par semaine, + 10 minutes par jour pour me tenir informée de l’actualité. C’est tout.
      Lance toi sur un portefeuille fictif, ça ne coûte rien !

  3. Dumont dit :

    Merci pour cet article. Avec l’arrivée de la cryptomonnaie je me pose la question d’investir en bourse. Du coup, j’ai décidé de prendre des infos pendant un mois et après de me lancer avec quelques économies que je suis prête à perdre. J’ai commandé le livre la bourse pour les nuls et je vais de ce pas ouvrir un portefeuille virtuel. C’est vraiment une bonne idée tout ça.
    Je ferai un petit compte-rendu plus tard.
    MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.