Gagner de l’argent sur un vide-grenier

27 Avr 2016 | Gérer son budget | 13 commentaires

vide-grenier

La saison des vide-greniers démarre ! Je suis à faire un grand désencombrement grâce au Happy Challenge d’Happylogie et dimanche le défi du jour était : s’inscrire à un vide-grenier.

J’étais un peu réticente – je n’en n’ai jamais fait, je n’avais pas envie, j’allais m’ennuyer, je ne vendrais rien… bref pleine d’excuses et une amie a passé un message sur son Facebook le jour même : « quelqu’un de motivé pour participer à un vide-grenier ? » Ok plus d’excuses je fonce !

Sur la page Facebook vous m’avez donné beaucoup de conseils que je me fais un plaisir de récapituler ici.

Pourquoi faire un vide-grenier

Le vide-grenier est un excellent prétexte pour désencombrer ! Est-ce que vous lisez vraiment TOUS vos livres ? Est-ce que vous utilisez vraiment TOUTE votre vaisselle ? Et vos bijoux vous les mettez TOUS ?

ma boîte à bijoux suite au désencombrement

ma boîte à bijoux suite au désencombrement : 4 bracelets, 2 colliers, 5 paires de boucles d’oreille. Je ne porte que ceux là au quotidien

Pour ma part ce vide-grenier sera le moyen de me débarrasser de beaucoup de possessions qui ne me servent plus et ne m’apportent pas de contentement. Je n’ai aucune idée de la somme que je vais gagner mais je suis sûre d’une chose : ce qui aura quitté ma maison n’y reviendra pas. Soit je referai un deuxième vide-grenier un peu plus tard, soit j’irai portez les invendus chez Emmaüs.

C’est un des points à avoir en tête : faites-vous un vide-grenier pour gagner de l’argent ou pour vider votre maison ? Même en partant du principe que TOUT se vend sur un vide-grenier, qu’allez vous-faire des invendus ?

Préparer son vide-grenier

Commencez déjà par trouver votre vide-grenier. Le site Vide-greniers.org liste une grosse partie des vide-greniers de France, Suisse et Belgique, repérez le vôtre.

Faites le tour de votre maison, nettoyez les objets, mettez des piles à ceux qui en ont besoin, et réfléchissez aux prix de vente que vous allez pratiquer.

Pour les prix faites des lots, cela vous permettra de faire partir plus d’objets d’un coup. Étiquetez vos objets tranquillement chez vous.

Prévoyez un drap ou une nappe uni pour mettre sur votre stand et le rendre plus agréable, en plus cela fera mieux ressortir vos objets. Vous pouvez aussi rehausser certains objets à mettre en valeur sur des boîtes. N’oubliez pas des nattes, tapis ou couvertures si vous exposez des objets par terre.

Testez des agencements avant le jour J pour ne pas perdre de temps à l’installation.

Les vêtements seront classé par taille, soit en pile bien propre (je pense aux vêtements bébés par exemple) ou bien sur des cintres pour les mettre en valeur. Pensez aux mamans enceintes : elles seront plus à l’aise pour regarder dans vos cartons s’ils sont à hauteur, ne les mettez pas par terre. On m’a conseillé aussi de n’exposer qu’une chaussure pour éviter les vols (copyright Jessica ;) )

Le jour J

Si vous avez des objets de valeur, arrivez tôt car les collectionneurs viennent de bonne heure. Donc pensez à avoir votre compte d’heures de sommeil ;)

Soyez paré à tout côté météo : casquette et parasol mais aussi une bâche pour tout recouvrir assez vite en cas d’averse. Préparez un thermos de thé ou café, un livre pour les temps creux , sauf si vous le faites avec un(e) ami(e). N’oubliez pas le pic-nic, de l’eau et la photocopie de votre carte d’identité.

Commandez quelques jours avant un fond de caisse à votre banque : des rouleaux de pièces de 50 cents, 1 euro, 2 euros et quelques billets de 5€.

Des sacs peuvent être utiles si vos acquéreurs n’ont rien prévu pour remporter leurs achats, ainsi qu’un carnet et un crayon pour noter vos ventes. Une calculatrice ? Si vous en avez besoin, pourquoi pas ;)

Soyez dans une tenue dans laquelle vous êtes à l’aise et qui « présente bien ». Cela inspirera plus confiance et si vous êtes avenant, les acheteurs auront plus envie de venir vous voir. N’oubliez pas le sourire !

Pendant le vide-grenier

La négociation fait partie du jeu, vous pouvez très bien ne pas étiqueter certains de vos objets pour vous laisser une marge de manœuvre.

Dîtes bonjour aux passants qui s’intéressent un peu, parfois les gens sont timides et n’osent pas engager la conversation. C’est l’occasion de nouer contact, vous pourrez peut être aussi faire de belles rencontres ?

Soyez disponible pour les clients : ça veut dire ne restez pas à discuter avec toutes vos connaissances ou au téléphone.

Au fil de la journée, attendez-vous à baisser vos prix de vente pour que tout parte.

Avec tous ces conseils, je suis parée pour mon premier vide-grenier ! Merci à toutes les personnes qui m’ont conseillé sur la page Facebook.

Sur la même thématique…

Faire son budget : la règle des 50/20/30

Faire son budget : la règle des 50/20/30

Parfois, quand vous voulez faire votre budget, vous me demandez s'il n'y aurait pas une formule magique pour calculer vos charges vitales, votre besoin d'épargne, votre endettement... Il y en a bien une mais elle n'est pas magique, c'est la règle des 50/20/30. Voici...

On en discute ?

13 Commentaires

  1. hellobeautygeek

    Je vais faire mon premier vide grenier jeudi prochain normalement (car si il pleut, ma belle mère ne voudra pas y aller!) J’ai tout un tas de choses à vendre, j’espère enfin m’en débarrasser, j’ai prévu des cartons pour mettre mes vêtements parce que je n’ai pas de présentoir, ce weekend je vais les repasser et tout étiqueter pour que les prix soient tous afficher pour perdre moins de temps avec des questions.
    Tu nous diras ce que ça à donner de ton côté ! :)

    Réponse
    • Marina

      La pluie, c’est ce qui me fait peur aussi ! Pour tes cartons, ne les remplis pas trop, classe par taille dans chaque et prévois un peu de place autour pour qu’on puisse déplier les vêtements ;) En tant qu’acheteuse, c’est ce que j’aimerai ;)

      Réponse
  2. Christelle

    Rhoo c’est marrant ! Moi aussi je me suis inscrite ce jour pour mon 1èr vide grenier jeudi prochain !!
    Et du coup je partais totalement à l’aventure , ton article tombe à pic et va grandement m’aider plein de petites astuces auxquelles je n’avais pas pensé. … merci encore une fois Marina, et du coup, on se tient au courant de nos résultats ! !

    Réponse
    • Marina

      J’aime beaucoup les hasards comme celui ci ! j’espère réussir à liquider les 6 sacs qui attendent au garage… j’ai pris 3 mètres de stand, en extérieur, on espère qu’il fera beau !
      Il faut surtout remercier les pros du vide-grenier qui ont partagé sur la page facebook ;)

      Réponse
  3. Jihane

    Je fais également un vide dressing en juin, merci pour ses astuces qui vont grandement m’aider.

    Réponse
    • Marina

      Amuse toi bien surtout ! J’ai été ravie de cette première expérience, tu viendras nous raconter ?

      Réponse
  4. Vanine

    Personnellement j’ai déjà fait plusieurs vide greniers et je précise des valises à roulettes pour le transport et même comme présentoir du coup c’est plus rapide et facile à transporter et à agencer….

    Réponse
    • Marina

      Ah oui, c’est astucieux. J’avais opté pour les sacs Ikea et les paniers à linge ;) Et nous avons changé nos stands 2 fois dans la journée pour refaire les présentations et s’adapter aux clients. Le matin, c’était les brocanteurs et chineurs qui n’hésitaient pas à « rentrer » dans le stand (nous étions sur un boulevard, places de parking en épi, avec nos tables en perpendiculaire de la route), l’après-midi c’était les promeneurs donc nous nous sommes rapprochés. Les présentoirs nous auraient facilité la tâche :)

      Réponse
  5. Aline

    J’hésitais de me lancer dans cette aventure, mais après avoir lu ton article je me suis plus confiante :). Merci pour ces précieux conseils !

    Réponse
  6. David

    Bonjour,
    j’ai pas mal de vide grenier, et j’ai jamais été convaincu par le résultat.
    De votre côté, vous avez bien vendu ?
    Qu’est ce qui est bien parti ?

    Sinon pour la négociation, y a quand même des personnes qui abusent lourdement (genre prix divisé par 5 semble normal)

    Réponse
    • Marina

      C’était mon premier vide-grenier, je l’avais fait dans un seul but : me débarrasser de ce qui m’encombrait à la maison.
      On avait décidé que ce qui n’était pas vendu irait à la Croix Rouge dès le lendemain.
      J’ai vendu dès le matin la Wii et les livres de jeux de rôles de mon chéri (Warhammer), un bouquiniste est passé et m’a racheté quasiment tous mes livres…
      Bilan de fin de journée : 200€ de gagné. Mais j’ai vraiment bradé : les livres et CD à 50 cents, les vêtements à 3€ pièce, la console j’ai du la laisser pour 20€ je crois…

      Ce que j’ai apprécié c’est les différents types de clients au long de la journée :
      – le matin, à l’ouverture, les chineurs avertis, qui repassent deux, trois, quatre fois…
      – dans la matinée, les chineurs du dimanche, qui négocient
      – à partir de 14h00, ce sont les promeneurs, s’ils ont un coup de coeur tu peux vendre sinon c’est mort…

      J’ai été très étonnée de vendre tous les CD, sur ce coup, il y a des collectionneurs, qui ont toute leur collection dans leur smartphone et vérifient qu’ils n’ont pas déjà les CD que tu vends…

      Réponse
      • David

        Bonjour,
        je suis assez d’accord sur l’ensemble.
        Les prix, sont à peu près ceux que je pratique, et les horaires sont similaires.
        Personnellement, j’ai arrêté, car je n’avais plus assez de produit intéressant à vendre, donc je ne vendais plus grand chose.
        A vrai dire, même en acheteur, je n’y vais plus (principalement parce que le Dimanche, le temps de commencé à bouger, il est déjà 17h! ;) )

        Réponse
        • Marina

          c’est un peu le souci quand on s’est engagé dans une démarche de gestion budgétaire/minimalisme : on n’a plus grand chose à vendre !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.