Est-ce que c’est économique de faire son pain ?

21 Avr 2015 | Alimentation | 18 commentaires

est-ce économique de faire son pain
Depuis que je me suis lancée dans l’aventure de la « boulange », c’est une question que mes proches me posent souvent « mais est-ce que tu gagnes à faire ton pain toi même ? » .

La vérité est que je n’en sais rien. Je n’ai jamais fait le calcul pour savoir si c’était économique de faire son pain.

Essayons pour voir. J’achète ma farine à la Biocoop du quartier, elle me coûte 3.40 € le sac de 2.5kg. Il m’en faut 400g pour faire un pain, donc 54,40 cents le pain. Je pourrais acheter de la farine bio en marque distributeur, dans ce cas le coût au pain serait de 28,4 cents. En agent levant, J’utilise soit du levain déshydraté, soit mon levain avec un demi-paquet de levure de boulangerie Francine pour raccourcir un peu le temps de levée. Le paquet de levure me revient à 10 cent. Je rajoute 1 cuillère à café de gros sel (0,5 cent, négligeable) et 200ml d’eau du robinet (en comptant l’abonnement et les frais de retraitement, on paye 2.35 € du mètre cube donc 0.05 cent par pain).

Donc, en prenant juste le coût de la matière première, le pain de 600 grammes nous revient à 65 cents.

Rajoutons l’amortissement d’une machine à pain ou d’un robot pétrin. Vous prenez un modèle moyen de robot pétrin multifonction, mettons 250 € pour une bonne gamme. Amorti sur 5 ans, pour deux pains par semaine, cela représente 48 cent par pain. A côté vous l’utiliserez pour toutes vos recettes de cuisine, ou vous pouvez aussi acheter une machine à pain d’occasion sur le bon coin. J’ai payé ma première MAP 20 € et je m’en suis servie un an avec succès avant de me faire plaisir avec un robot pétrin.

D’un point de vue financière, on peut considérer que faire son pain soi-même est rentable.

Mais j’ai beau être comptable, je ne raisonne pas d’un point de vue financier.

Quand je repense au nombre d’essais lamentablement ratés (pain non levé, dur comme de la pierre, fade, sans goût…), il fallait une meilleure motivation que l’économie d’argent pour m’entêter.

Faire mon pain représente beaucoup de choses pour moi. Lorsque je fais MON pain, j’ai l’impression de véritablement nourrir ma famille (je sais que c’est très judéo-chrétien : donnez nous aujourd’hui notre pain quotidien). Je sais quels ingrédients je mets dans ma pâte, je peux agrémenter les recettes selon mon envie (tiens, un peu de polenta pour changer, un pain au muesli pour le petit déjeuner…).

Je prends aussi le temps de regarder la magie se faire, le pâton se gonfler au fil des heures, écouter la croûte qui crépite lorsqu’elle refroidit.

J’ai la fierté de me dire « c’est moi qui l’ait fait », même si le résultat n’est pas comparable au pain du boulanger.

Même si j’utilise un robot pétrin, je ne peux pas m’empêcher de finir de pétrir à la main, de ressentir cette pâte douce et élastique entre mes doigts. J’ai le même besoin d’aller plonger mes mains dans la terre quand je suis au potager : fille de pêcheur, je ne suis pourtant pas une fille de mer, mes racines sont ancrées dans la Terre.

Voir le levain gonfler, buller lorsqu’il vient d’être nourri est une expérience qu’on devrait tous montrer à nos enfants pour leur expliquer la fermentation.

Savoir faire du pain est un art qui m’a toujours fasciné. J’ai tâtonné, demandé des conseils, essayé, me suis trompée. J’aimerai apprendre les tours du main d’un artisan, parce que se débrouiller seule, c’est parfois un peu le pétrin. Mais c’est aussi une formidable manière d’apprendre, et d’apprendre à persévérer sans jamais se décourager

Alors, oui, peut être que je gagne un peu d’argent à faire mon pain, mais j’y gagne surtout une satisfaction, une sérénité qu’on pourrait presque qualifier de pleine conscience. Alors, rentable de faire son pain ? Surtout enrichissant en expérience de vie et ça n’a pas de prix.

Sur la même thématique…

On en discute ?

18 Commentaires

  1. Dominique

    Renseigne toi, certains profs de boulange donne des cours particuliers, une bon prof de pâtisserie pourrait aussi t’aider (si tu as un lycée hôtelier vers chez toi). Il y a aussi les cercles culinaires qui dispensent des cours pour particuliers.

    Réponse
    • L'Accro du Budget

      Il y a l’Atelier Pain qui fait des ateliers d’une demie-journée en Vendée, près de chez moi donc. Les boulangers au travail m’avaient déjà donné pas mal d’astuces mais c’est vrai que j’aimerai être guidée :)

      Réponse
      • Cécile Decaux

        Bonjour Marina,
        C’est un chouette article… effectivement c’est plus économique de faire son pain que de l’acheter, comme je dis souvent on ne se verse pas de salaire contrairement au boulanger… le plaisir qu’on éprouve est une chouette paie ;-)

        Avec un robot le premier conseil que je donne c’est de finir de pétrir à la main, sinon la pâte n’a pas assez de corps, vous avez tout bon donc en voulant patouiller !!
        Il faut venir me voir pour un atelier, ce serait avec plaisir, n’hésitez pas à me contacter par mail…

        Réponse
        • L'Accro du Budget

          Je vous envoie un mail ce soir ;) Une de mes amies a fait un de vos ateliers, et ça n’est pas très loin de chez moi (je suis près de Pornic en Loire-Atlantique)

  2. NiniDS

    Alors là, tout à fait d’accord !! je me fiche totalement de savoir si c’est rentable ou pas, ce que je vois, c’est le plaisir de faire son pain, de voir le pâton gonfler, buller, prendre forme.
    Après avoir commencé avec une machine à pain, j’ai laissé tomber (même en utilisant juste le programme pâte, mes titis trouvaient que les pains ne ressemblaient pas assez au pain du boulanger)… soit je le fais avec mes petites mimines (plaisir de patouiller, voir les petites bulles qui se forment, sentir que ça y est, c’est bon, le pâton est prêt à être mis en baguettes), soit, pour les brioches, par exemple, avec mon Kitchen Aid pour le premier mélange, avant de continuer à la main…
    Du coup, le boulanger ne me voit plus guère, à part peut-être pour la levure fraîche, et encore, j’en ai trouvé à Leclerc… rentable ou pas ?? à mon sens, ce n’est plus la seule question à se poser… la question est plutôt : si vous pouvez le faire vous-mêmes, vous savez ce que vous mettez dedans…si vous achetez tout fait, vous ne maîtrisez pas les ingrédients, vous êtes obligés de faire confiance aux industriels, et comme dans ce domaine, ils sont à peu près à tout pour rentabiliser leurs produits…
    Bises, bonne soirée.

    Réponse
    • L'Accro du Budget

      Quand je faisais mon pain en MAP, je faisais juste le pétrissage et la levée dedans, je cuisais au four. Comme ça j’avais des pains qui ne ressemblaient pas à des briques (enfin parfois si mais c’est une autre histoire^^)

      Réponse
  3. NiniDS

    Euh, désolée, j’ai laisser passer une GROSSE faute… c’était bien sûr « prêts à tout »… oups, oups, oups…

    Réponse
  4. VeroM

    Très bon article, comme très souvent.
    Pour le moment je ne fais pas mon pain (manque de place dans ma cuisine, et mini-four), mais dès que j’aurais pû un jour déménager, je ferai sûrement mon pain.
    Comme le dit; NiniDS, je saurai ainsi ce qu’il y aura dedans. Je suis une adepte du fait-maison, quitte à simplifier mes repas: less is more.
    A bientôt

    Réponse
    • L'Accro du Budget

      Merci Véronique :)

      Réponse
  5. SEKAMADO

    Bonjour,
    J’ai eu ma première MAP en cadeau de mariage car je n’avais pas de boulangerie à proximité. On le faisait par intermittence. Puis elle m’a lâché au bout de 10 ans. J’en ai racheté une mais je préfère aujourd’hui le pétrin et le finir à la main. Cuisson au four selon des données « très scientifique ». Par contre j’achète depuis janvier ma farine chez un minotier artisanal, donc par 25 kilos la farine me revient à 88 centimes le kilo. Certes ce n’est pas si économique quoique……

    Réponse
  6. marie

    on gagne de l’argent mais je trouve qu’il faut du temps et quand on travaille, le temps……..

    Réponse
    • L'Accro du Budget

      Oui cela prend du temps de faire son pain. Mais c’est justement ce qui me plait, à moi, la dedans. Ce sont des « pauses » dans ma vie d’hyperactive, et ça n’a pas de prix. Je profite de mon samedi matin pour faire mon pain, ça me donne en plus une bonne « excuse » pour ne pas bouger de la maison ;)
      Le gain monétaire est vraiment une préoccupation secondaire pour moi dans ce cas.

      Réponse
  7. Morgane L

    Bonjour,

    Comme dit VeroM encore un super article !
    J’adore faire aussi mon pain, mais cela fait 1 an que je suis toujours en période d’essai ^^.
    Donc ces dernières semaines j’ai un peu laisser tomber.
    Aurais-tu des conseilles à partager ? (recette, ingrédient, temps, cuisson)

    Réponse
  8. gwendo

    C’est tellemnt bien dit que tout est dit…

    Réponse
  9. Stéphanie

    j’ai une machine à pain achetée 50 € à L*dl et depuis longtemps amortie! on ne craint pas les pains « carrés » chez nous, alors je fais tout le cycle dans la machine, ça me prend donc.. à peine 5 mn le temps de peser les ingrédients. moi aussi farine bio et levain, je n’ai pas fait le calcul, j’aime le faire moi même, que mes enfants se régalent « du pain de maman » ;-) ça fait partie d’une philosophie de vie, plus lente, plus nature, plus présente.
    je fais quelques variantes: pain au muesli, brioche, mais aussi pâte à pizza (depuis 3 mois on se régale de pizzas maison, bien plus goûteuses et économiques pour le coup!). j’ai quand même la plaque à baguettes, on adore mais trop de temps faut vraiment un we calme ;-)

    Réponse
  10. Daniel

    J alimente mon levain avec de la 110 bio , melange avec de l eau filtrée , pétrissage avec cuillere en bois puis a la main, coupe pour faire le paton avec 2 a 3 parts de farine 85 bio pour une de levain , eau rajoutée uniquement filtrée s il le faut , laisse pousser quelques heures , léger petrissage s il le faut , repousse un petit moment sur plaque de cuisson farinée , farine sur paton , une croix au couteau c est plein de belles couleurs , ca sent bon aprés 60 mn a 180 ° , laisser reposer sur la grille de gaz , ou autre pour enlever l humidité du dessous….miam et les poches encore avec des sous :) , d autres idées , voir » Marmite Norvegienne , mon amie  » , pour encore s amuser a moins dépenser

    Réponse
    • L'Accro du Budget

      Merci pour tes astuces ;) Marmite norvégienne ça me parle ça, c’est une technique de cuisson non ?

      Réponse
  11. plop

    Intéressant, mais une heure passée à faire ton pain te rapporte moins en économie que de vendre ton temps de travail pour acheter le pain non ?
    Pourquoi ne pas imaginer une boulangerie collective non-marchande, c’est encore plus rentable et plus conviviale.

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un atelier pour apprendre à faire du pain - offre spéciale Accro - Confessions d'une accro du budget - […] ce billet, je me demandais si faire son pain était vraiment économique et je vous parlais des ateliers […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.