Travail à la maison : s’organiser durant les vacances scolaires

par | Juil 27, 2016 | Entrepreneur, Gérer son temps | 3 commentaires

Comment s'organiser pour travailler de la maison durant les vacances scolaires

L’un des avantages du travail à la maison c’est la flexibilité de son emploi du temps. Que vous soyez free-lance ou salarié en télétravail, vous pouvez choisir en pleine conscience vos périodes de travail et périodes creuses.

Lorsque je suis devenue mompreneur, c’était un des atouts non négociables pour moi : si je suis free-lance, c’est aussi pour pouvoir profiter de ma famille et de mes enfants. A  5 ans et demi et 7 ans, ils sont ravis que je puisse les amener à l’école et les chercher tous les jours. Mais pendant les grandes vacances d’été, comment s’organiser ?

Même si j’ai prévu quelques journées au centre de loisirs et chez les grands-parents je veux pouvoir faire des activités avec mes enfants. Alors on a fixé un emploi du temps simple : le matin je travaille pendant qu’ils restent en pyjama à jouer à la maison ou dans le jardin et l’après-midi on sort.

Comment gérer les enfants

J’ai la chance que mes enfants me laissent travailler, je suis disponible en cas d’urgence mais en règle générale ils savent qu’ils ne doivent pas (trop) me déranger. Il faut dire que depuis plus d’un an, lorsqu’ils viennent me voir alors que je suis  à écrire ou animer ma page, on leur répète, mon mari et moi, que je travaille et que je ne suis pas disponible à 100% pour eux.

On leur a bien expliqué les choses dès le départ : en général, on travaille pour gagner de l’argent. Mais je leur dis aussi qu’on travaille pour s’épanouir et contribuer à la société et que l’argent ne fait pas toute la richesse. Si je ne peux pas travailler pour mon entreprise, je ne gagnerai pas d’argent. Donc on ne pourra pas payer la maison et remplir le réfrigérateur. Conséquence : je devrais reprendre un travail salarié à l’extérieur ce qui implique périscolaire le matin, périscolaire le soir et centre de loisirs l’été.

Je pense que si on explique les choses aux enfants dès le départ, ils peuvent comprendre assez vite (5 ans me paraît un bon âge) qu’on a besoin d’être concentré quelque temps sans distraction et que le travail à la maison c’est vraiment du travail ! D’ailleurs n’hésitez pas à être claire avec vos proches aussi : vous travaillez, vous n’avez donc pas forcément de temps pour un café papotage.

Il faut aussi prendre un peu de temps avec les enfants durant la période de travail et leur dire : je finis ça et on lit une histoire ensemble, je travaille ce matin et cet après-midi on va à la plage.

Le matin je travaille donc de 8h30 à 12h00, et parfois un peu après le déjeuner et je reprends le soir soit quand mon mari rentre, soit après le dîner. De plus, j’ai une à deux journées sans eux dans la semaine pour avancer et caler mes rendez-vous.

Les techniques qui fonctionnent donc assez bien avec les enfants c’est de leur expliquer les choses et de leur montrer l’avantage pour eux de nous laisser quelques heures de concentration.

Entrer dans le flow « travail »

Lorsque l’on est salarié c’est assez facile de faire la transition maison/travail puisque le lieu change. Quand on est indépendant, on peut avoir un bureau chez soi, mais ça n’est pas toujours le cas. Ça peut alors être un peu plus difficile de déconnecter de l’ambiance « maison » et d’oublier la vaisselle qui nous nargue.

Mais même si vous n’avez pas d’endroit dédié pour travailler tout n’est pas perdu ! L’idée est de se créer un « rituel de travail », une petite routine (et oui encore une) qui vous mette dans le bain. La mienne c’est de prendre un café, faire le point sur mon BuJo, organiser ma journée, répondre aux mails et faire un petit tour sur les réseaux sociaux.

D’ailleurs le fait de ne pas avoir de bureau est plutôt un atout pour moi : si un jour j’en ai marre de rester à la maison, si je veux profiter du soleil, je peux choisir de m’installer sur la terrasse, chez une amie freelance, dans un espace de coworking, au café… Si vous avez des bonnes adresses du côté de Pornic ou Saint Brevin, n’hésitez surtout pas à me les communiquer !

La « parenthèse » estivale est aussi un bon moment pour tester de nouvelles routines, de nouveaux réflexes et amener un peu de renouveau dans sa manière de travailler.

Etre plus souple avec soi-même

En période scolaire le fait d’amener les enfants l’école me permet de bien distinguer mon temps « domestique » de mon temps d’entrepreneure. J’ai fixé mes routines de manière à faire l’entretien courant avant 9h00 et dès le retour de l’école je me trouve dans un environnement de travail. Ces moments bien cadrés me permettent vraiment de ne pas m’éparpiller et de rester efficace : je suis mompreneur, pas femme de ménage ;) J’ai de toutes façons un vrai talent pour ignorer la monstrueuse pile de linge qui attend que je la range !

Durant les vacances, j’ai été un peu déstabilisé par le changement d’horaires. Réveils plus tardifs, pas d’école… après quelques jours de flottement j’ai fini par accepter que :

  1. je travaillerais peut être moins que prévu
  2. ma maison serait un peu plus « vivante » (euphémisme pour dire en bazar) vu que nous y étions à 3 ou 4 toute la journée.

Une véritable occasion d’apprendre à lâcher-prise et à être moins perfectionniste ! J’avoue cependant que lors des travaux de peinture de la chambre du grand, j’ai vraiment failli piquer des crises en voyant le matériel de bricolage, les jeux, les meubles partout dans la maison !

Rester concentrée

L’astuce la plus connue pour s’isoler du reste du monde lorsqu’on n’a pas de bureau, c’est le casque avec la musique. Mais ça ne fait pas tout. Lorsque l’on est concentré, une simple interruption de 5 minutes nous fait perdre 10 minutes : c’est le temps qu’il faut pour se remettre dans son travail à pleine puissance.

Du coup je coupe les notifications sur mon mobile, voire j’éteins le téléphone de la maison, je ne vais pas sur les réseaux sociaux et je me fixe un objectif.

Cet objectif peut être un temps de travail (un pomodoro : je travaille 20 min et je vais cueillir 2 tomates au potager) ou bien une mission (je finis les mises à jour de 3 clients avant de prendre un café).

Les réseaux sociaux sont très doués pour nous « voler des secondes d’attention ». L’idéal : avant de se reconnecter à internet, noter précisément ce qu’on doit y faire. Sur Facebook, vous pouvez désactiver la messagerie instantanée, histoire de ne pas être distrait par les amis qui viennent vous faire un salut ;)

traavail maison organisation vacancesFaire de vraies pauses OFF

C’est un peu l’effet pervers du travail à la maison durant les vacances : comme on est tout de même moins présent en volume horaire pour son entreprise, on ne déconnecte jamais vraiment et on a toujours un œil sur ses mails.

C’est pourtant essentiel de savoir prendre des heures et des journées vraiment SANS travail. Partir en week-end sans connexion internet, profiter de la mer sans poster sur Instagram… je sais, c’est difficile ! Mais ce temps de repos permet à votre inconscient de travailler en arrière-plan et c’est souvent là que vous aurez les meilleures idées !

Faire le point et se former

Parce que ça n’est pas évident de se couler dans ce nouveau rythme il ne faut pas hésiter à se faire coacher ! Le principe n’est pas tellement d’accumuler les astuces pour être plus efficace en travaillant à la maison mais plutôt de trouver en soi les clés de son équilibre.

Avant de mettre en place une nouvelle organisation il faut faire le point sur la situation actuelle. Comment travaillez-vous, qu’est ce qui vous plaît, qu’est ce qui ne vous plaît pas, comment voudriez-vous changer les choses ? Les réponses ne sont pas toujours évidentes, il est parfois difficile de poser des mots sur des impressions. C’est là que l’aide du coach est appréciable pour nous guider dans cette découverte.

J’ai suivi en mai l’atelier en ligne de Diane Ballonad Rolland « S’organiser pour travailler de chez soi » et je dois dire que ça m’a vraiment aidé à analyser comment je travaillais, comment fixer de nouvelles règles qui me ressemblent et mieux équilibrer mon « espace-temps » de travail au quotidien. Diane organise une dernière session du 22 septembre au 2 octobre prochain, je ne peux que vous conseiller cet atelier si vous êtes une indépendante ou travailleure nomade et que vous avez du mal à faire le point sur votre organisation !

Et vous, comment vous organisez-vous en travaillant à la maison ? J’attends vos astuces ;)

Sur la même thématique…

7 astuces pour une rentrée zen

7 astuces pour une rentrée zen

La rentrée vient juste de sonner... Les vacances semblent déjà bien loin ! Le contexte de crise sanitaire amène une ambiance particulière... Je vous partage ici quelques astuces pour apporter un peu de sérénité en cette période ! Souvent mes amis me disent que je suis...

On en discute ?

3 Commentaires

  1. Stéphanie Bien-Etre Organisée

    Bonjour Marina,
    Merci pour cet article hyper intéressant! Moi aussi j’ai été chamboulée par le rythme des vacances! Je viens de démarrer mon activité de Home et Office Organiser et je ne peux pas me permettre de m’arrêter complètement pendant les 3 semaines de congés en commun des enfants et du mari. J’ai essayé de négocier de travailler le matin, mais c’est dur à passer, mes 3 enfants (alors que les aînés sont plus grands que les tiens!) défilent les uns après les autres dans mon bureau :/ bien que je leur ai expliqué en détails mes impératifs!
    Pour août ils seront gardés chez les grands -parents et au centre aéré, comme si j’allais au bureau comme avant, c’est non négociable pour moi, j’ai besoin d’avoir une maison calme pour avancer.
    Sinon je m’organise assez bien au quotidien, d’ailleurs c’est mon job de conseiller sur l’organisation personnelle lol
    Bonne (double) journée à toi ;)

    Réponse
  2. Ony

    Bonsoir Marina,
    Merci pour cet article très intéressant et complet, qui tombe à pic pour moi. Pas d’astuces à partager malheureusement pour l’instant, car je suis aussi encore à la recherche. Mais comme toi, je leur explique l’importance et l’intérêt de mon travail à domicile. C’est important je trouve pour qu’ils se sentent impliqués en quelque sorte.
    Mais les miens sont encore jeunes (4,5 et 3 ans) donc j’arrive rarement à dégager véritablement du temps dans la journée. Je travaille le soir, une fois qu’ils sont couchés. Ma petite routine? je commence par me préparer une bonne tisane que j’aime. Et je me mets au travail en appliquant la méthode Pomodoro. Sinon, pour m’aider à supporter le rythme plutôt soutenu, j’essaie de manger équilibré et je fais des cures de compléments alimentaires (oméga3, acérola, magnésium en ce moment)

    Réponse
    • Marina

      Tu as raison Ony, c’est important de prendre soin de sa santé pour pouvoir être efficace à 100%. Perso, dès que je manque de sommeil, je commence à déprimer et je patauge ! Et se bouger permet aussi d’aérer ses neurones et de ne pas se ramollir, en passant plus de 8 heures par jour sur la chaise (quoi qu’on puisse aussi travailler debout !)

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Outils offerts

Sur les réseaux

A la une

J’ai intégré le monde de la finance afin d’en apprendre tous les rouages & de mettre mon argent au service de mes projets de vie !
Je t’en dis plus ici !

%d blogueurs aiment cette page :