Un tableau de bord pour piloter votre entreprise

La semaine dernière, je vous parlais de la nécessité de suivre votre chiffre d’affaires. Je vous conseillais de faire un tableau tout simple, pour avoir un historique de vos ventes et pouvoir prévoir les prochaines.

Ce premier tableau s’inscrit dans un ensemble plus vaste : les tableaux de bords. Cet outil de gestion est indispensable à tout dirigeant d’entreprise, oui, même les solopreneurs. 

Evidemment, le tableau de bord d’un microentrepreneur sera bien différent de celui d’une entreprise du CAC 40, mais les principes restent les même pour toutes les structures.

Qu’est ce qu’un tableau de bord ?

Un tableau de bord, c’est un simple tableau sous Excel (ou même sur papier) qui va vous permettre de suivre les chiffres importants à votre activité.

Par exemple, vous pouvez suivre votre chiffre d’affaires, le nombre de prospects que vous contactez (et le nombre de clients qui en découle), votre trésorerie…

Le tableau de bord, c’est en quelque sorte l’intermédiaire entre la comptabilité et la vie de votre entreprise. C’est lui qui va traduire ces chiffres parfois obscurs en actions.

Pourquoi creer un tableau de bord 

Comme ce tableau de bord traduit votre comptabilité, il va vous aider à prendre des
meilleures décisions pour votre entreprise.

Par exemple, vous aimeriez augmenter vos revenus mais vous vous demandez si vous faites assez de ventes, si vos charges sociales vous le permettent, si vous n’allez pas augmenter vos frais de fonctionnement en augmentant vos ventes (matières premières, emballage, frais de port…). Bref vous êtes dans l’incertitude et vous finissez par vous demander si cette activité qui vous passionne est si rentable.

Avec un tableau de suivi de résultat, vous pourriez faire le point sur toutes vos charges, et un suivi de trésorerie vous permettrait de savoir si vous avez assez d’encaissements pour payer vos 2 prochains salaires. Envolée l’incertitude !

S’il aide à la décision, le tableau de bord va aussi vous alerter si les prévisions que vous aviez faites sont justes. Vous aviez  besoin de 1 700€ de chiffre d’affaires, mais rendu au 15 vous n’êtes qu’à 800 € ? Votre tableau de bord vous prévient, et vous pouvez alors mettre des actions en place pour rectifier cette situation. Vous pouvez aussi anticiper un mois un peu creux et contacter votre banquier en avance.

Comment faire un tableau de bord ?

La première chose à déterminer, c’est de savoir qu’est ce que vous voulez connaître ? Quels sont vos objectifs ?

Est-ce que vous voulez savoir quels salons faire cet hiver ? Mieux choisir vos fournisseurs pour optimiser votre marge ? savoir combien vous payer ?

A partir de là, choisissez l’indicateur que vous devrez suivre.

Quel salon est rentable, vous apporte le plus de prospects, de ventes ? Reprenez les ventes faites sur les derniers salons, et les chiffres d’affaires réalisés sur ces salons, ainsi que les coûts engagés.

Avec quels fournisseurs travailler ? Vérifiez les rapports qualité/prix, les minimums de commande, les produits que vous vendez le plus…

Quel salaire sortir de votre activité ? Pour cela, calculez votre marge : déduisez vos charges de vos recettes (n’oubliez pas les impôts) et jetez un œil sur les mouvements de votre trésorerie pour anticiper ceux à venir.

Si vous ne deviez avoir que deux tableaux de bord à faire, quelque soit votre activité, ce serait le suivi de votre  résultat et le suivi de trésorerie. Ces deux tableaux indispensables, récapitulent vos recettes et vos charges, un peu comme un budget.

Compliqué ? Non, avec un mode d’emploi pour apprendre à apprivoiser votre comptabilité et dompter votre trésorerie il ne vous faudra que quelques heures pour mettre au point un tableau facile à suivre et efficace.

Ce mode d’emploi je l’ai préparé et testé avec quelques entrepreneurs. Si vous souhaitez piloter votre activité sans stress, comprendre vos chiffres sans y passer des heures, rejoignez mon nouvel atelier en ligne « Domptes ta gestion » et devenez vous aussi un « chuchoteur de chiffres ».

Cette formation, d’une durée de 10 jours, commence le 9 janvier. Pour une année 2017 qui va cartonner, vous découvrirez :

  • quelles sont les règles comptables à respecter lorsque l’on est micro-entrepreneur
  • comment mettre en place une comptabilité ultra-simplifiée
  • comment vérifier votre comptabilité et effectuer vos déclarations
  • comment calculer votre résultat, votre marge
  • comment prévoir votre trésorerie et vos revenus

Vous pouvez vous inscrire ci-dessous jusqu’au 2 janvier, dans la limite des places disponibles. Plus d’informations ici :

Apprivoise ta gestion

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.