Faire face à des difficultés financières

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, parfois les imprévus s’accumulent, et l’on peut traverser une passe financière difficile.

Comment garder le sommeil (sans somnifères) quand on perd toute visibilité sur son budget ? Quelles solutions quand on compte et recompte ses dépenses, qui menacent pourtant l’équilibre de ses finances ? Comment éviter le découvert ?

Quelques astuces en cette période particulière de crise…

Rien n’est permanent

La première chose à se dire est que rien n’est permanent. Les situations évoluent, les choses bougent, et une issue finit toujours par arriver. Promis, même si votre budget vous préoccupe, il y a forcément un moment où votre situation va se débloquer.

C’est ce qui permet de ne pas trop se soucier non plus au point d’en perdre le sommeil, même si je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire.

Relativiser

Ok, votre budget est serré. Très serré. Déséquilibré. Mais analysez votre vie dans sa globalité, sans vous concentrer sur vos finances. Qu’en est-il de votre vie amoureuse, et amicale ? Votre travail, votre santé ? Est-ce qu’il n’y a pas des choses qui peuvent vous réjouir ? Des repas entre amis, les câlins des enfants ?

Je ne vous parle pas de faire l’autruche en pensant vivre au pays des Bisounours, mais de remettre les choses à leur juste place. L’argent n’est pas tout dans votre vie. J’accorde beaucoup  plus d’importance au fait d’être en bonne santé, mes proches et moi, plutôt à mon solde bancaire.

Compter sur la solidarité et la débrouille

Si vous avez fermé toutes les vannes de vos dépenses et que vous ne vous en sortez pas, faites appel à vos proches pour vous dépanner contre services rendus. Par le passé, mes parents ont parfois été les premiers à participer à certaines dépenses vitales… Ça n’est pas toujours agréable, mais si votre famille peut vous aider, n’hésitez pas à parler de votre situation financière en termes objectifs.

Vous avez besoin d’acheter des objets vitaux, de l’alimentaire ? Courez les bons plans : Emmaüs, Leboncoin, les groupes de petites annonces et de trocs sur Facebook… toutes ces sources vous permettront d’acheter à prix réduit ou de troquer, ce qui vous évitera de vous endetter encore plus.

Pour l’alimentaire, vous avez aussi les applications « Too Good to Go » & « We are phenix » : les commerçants et restaurateurs participants mettent en vente à bas prix leurs invendus du jour, et vous pouvez avoir des paniers assez avantageux contre un prix défiant toute concurrence. Par contre, ne comptez pas dessus pour faire vos courses car vous ne connaissez jamais la composition d’un panier à l’avance.

Augmentez vos revenus

Pas toujours évident mais parfois faisable, trouvez d’autres sources de revenus. Prenez un deuxième emploi, créez votre activité, faites des missions intérim courtes, désencombrez votre maison pour vendre ce dont vous n’avez plus besoin sur Leboncoin ou Vinted. Pour les moins geeks, un bon vide-grenier fait aussi l’affaire…  Tout ce qui peut vous aider à augmenter vos revenus est bon a prendre (si c’est légal on est d’accord !).

Vous pouvez lire ou relire également mes articles suivants  :

ET SURTOUT GÉRER SON BUDGET

C’est une base vraiment essentielle pour limiter les soucis financiers, ou du moins les anticiper au mieux !

Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez participer au défi « 21 jours pour des Finances Zen » !

ALLER VOIR SON BANQUIER

Si malgré toutes ces astuces et malgré votre gestion budgétaire hyper carrée? vous n’arrivez pas à redresser la barre,  n’attendez pas pour aller expliquer votre situation à votre banquier. Il pourra peut-être trouver d’autres solutions pour vous aider, comme par exemple reporter une échéance de crédit (c’est possible dans certains cas). S’il vous propose un crédit à la consommation pour remonter un découvert, prudence ! Soyez certain-e de pouvoir payer les mensualités !

Et vous, quelle est votre principale difficulté en ce moment ?

 

2 réflexions sur “Faire face à des difficultés financières

  1. Isabelle dit :

    Chez lidl tous les matins on trouve des cageots alimentaires à un euros pour plusieurs kilos de légumes, pain etc…
    C’est un peu abimé mais très consommable.
    Dès 8h30.

  2. Olivier de epargnersanssepriver.com dit :

    Bonjour,
    Merci pour tous ces bons conseils.
    J’ai connu les problèmes d’argent, j’ai été au RSA avec ma femme et cela a été une période difficile de notre vie. Nous avons du demander de l’argent à nos parents pour pouvoir manger et cela à été très dur psychologiquement. Nous avons rebondi et retrouvé du travail et une vie épanouie. Je ne garderai qu’une chose de cette période c’est que j’ai appris la valeur de l’argent et depuis j’ai crée un blog à ce sujet afin d’aider tout le monde à s’en sortir.
    A bientôt
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.